Nell Reymond, comédienne, nous a quittés

Nell Raymond © D.R.

Communiqué

Annonce
Les Trois Coups

La comédienne Nell Reymond s’est éteinte à l’âge de 75 ans à Paris, le 20 décembre 2015, des suites d’une longue maladie. Elle était née le 1er août 1940 à Brassus (vallée de Joux, Suisse).

Elle décide rapidement de mal tourner en embrassant la carrière de comédienne sous la férule de Pierre Bertin au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris. La divine Nell a irradié plus d’un plateau sous la direction de Jean‑Pierre Miquel, Jean Rougerie, Sacha Pitoeff, Gérard Vergès, Guy Moign, Claude Chabrol, Marcel Cuvelier, Nicolas Bataille ou Mario Franceschi, qui l’a dirigée dans la Mégère apprivoisée, la Locandiera, Mangeront-ils ?, etc.

Mais son plateau préféré, c’est celui du Théâtre de la Huchette, où elle officiait depuis 1982 dans la Cantatrice chauve d’Eugène Ionesco. Elle y a également interprété les Atours de Nell, où elle a révélé son talent de chanteuse au port souverain et à la présence étonnante. Sur cette même scène, on a pu l’applaudir dans une dizaine de créations signées Nicolas Bataille (Offenbach, tu connais ?, les Mystères de la Révolution, Lautrec sur la butte) ou encore Guy Moign (la Danseuse du crépuscule, de Claudette Lawrence).

Elle a mis en scène Kou le corbeau de Tanguy Malmanche.

Avec son mari Guy Moign, ils font troupe commune en fondant La Compagnie du Solilesse et en créant dans la foulée l’Union des villes de Bretagne pour la création artistique.

Si elle se fit plus discrète au cinéma, la télévision ne s’est heureusement pas privée de son talent, notamment Roger Kahane, Jean Caseneuve, Paul Siegrist, Colette Thiriet, Henri Polage, Philippe Ducrest, Jean Henin ou René Lucot, qui lui offre le rôle superbe, troublant et désespéré, de la comtesse Coronna dans les Habits noirs. Nell, c’est aussi une vieille dame indigne dans la réjouissante série la Minute vieille diffusée sur Arte.

Ses obsèques auront lieu le lundi 28 décembre 2015 à 15 h 30 au crématorium du Père-Lachaise (salle de la Coupole).

Les Trois Coups