« Polyglotte », d’Olivier Choinière, Théâtre Aux écuries à Montréal, Festival TransAmériques

« Polyglotte » © Olivier Choinière

Hospitalité ambiguë

Par Aurore Krol
Les Trois Coups

Québec, terre d’accueil ? En détournant le très ritualisé examen de citoyenneté auquel sont soumis les nouveaux arrivants désireux d’obtenir la nationalité canadienne, Olivier Choinière ironise sur l’aspect folklorique du patrimoine culturel qui leur est transmis. Dans « Polyglotte », il met en lumière les incohérences de cette démarche en superposant éléments de tradition et réalité parfois peu glorieuse.

L’identité d’un pays ne peut être ni une page blanche ni un livre déjà écrit, mais toujours une histoire en marche. Dès lors, chercher à figer les codes culturels qu’il faut maîtriser pour être un bon citoyen est un exercice politiquement périlleux.

Pour égratigner avec humour un protocole infantilisant qui flirte à l’occasion avec la propagande, la dramaturgie de Polyglotte a pour fil conducteur les phrases préenregistrées d’une méthode de langue des années 1960. Ces échanges bourrés de stéréotypes et privés de tout lien avec la vie réelle sont couplés à une voix numérisée aux tonalités hachées et désincarnées, qui guide les immigrants dans leur parcours vers la naturalisation.

Sur scène se mêlent des acteurs professionnels et des amateurs ayant réellement passé l’examen de citoyenneté. Dans un décor de jeu télévisuel et dans une ambiance à la Big Brother, chacun est invité à mettre en scène sa bonne volonté à devenir canadien. Tests sportifs, musicaux et météorologiques s’enchaînent, parfois avec la participation du public, convié lui aussi à se soumettre aux épreuves.

Exagérées jusqu’à l’absurde, les étapes du questionnaire se transforment en mise en scène grotesque dont les moins dupes sont les candidats eux-mêmes. Leurs réponses, volontairement consensuelles, sont à mourir de rire, tout comme les passages ou des expressions purement québécoises qu’on leur fait répéter dans un contexte où elles se vident de leur sens.

Double altérité

C’est d’abord pour être en cohérence avec le lieu d’implantation de sa compagnie – Les Écuries, salle de théâtre montréalaise établie dans un quartier résidentiel à forte population immigrée – qu’Olivier Choinière a engagé cette démarche. Selon l’auteur, travailler sur la thématique migratoire ne suffisait pas à avoir un art dramatique en lien avec son voisinage. Il fallait également faire monter sur le plateau ces personnes d’origine étrangère, qui ne sont pas non plus familières des codes scéniques, afin d’apporter une double altérité à la représentation.

Des exercices théâtraux de base sont exploités dans la mise en scène pour matérialiser l’importance du vivre-ensemble et de l’écoute mutuelle. En parallèle de cette symbolique outrancièrement naïve, sont évoqués des projets politiques concernant le port d’armes à feu ou la destruction du patrimoine écologique, et sont projetées des vidéos de violences policières lors de récentes manifestations à Montréal.

Dans un final en apothéose, le public est invité à franchir la porte honorifique, mais aussi vaguement inquiétante, qui ouvre sur la citoyenneté canadienne. Questionnant à la fois notre façon d’accueillir l’autre et le paradoxe qui consiste à délimiter précisément les particularités nationales, Polyglotte est un spectacle joyeusement engagé et subtilement critique. 

Aurore Krol


Polyglotte, d’Olivier Choinière

Un spectacle de l’Activité

Texte, montage et comise en scène : Olivier Choinière

Comise en scène : Alexia Bürger

Interprétation : German Barragan, Tatiana Burtin, Mirlande Fleuriot, Mondiana François, Samira Ghorbani, Mahmoud Shawky Hamed Ali, Nga (Amy) Phan, Amgad Habib Raouf Gerges Soliman, Pamela Robertson, Mireille Tawfik, Farlene Thelisdort

Décors, costumes et accessoires : Elen Ewing

Lumière et vidéo : Gonzalo Soldi

Conception sonore : Éric Forget

Photo : © Olivier Choinière

Coproduction : Festival TransAmériques

Dans le cadre du Festival TransAmériques

http://www.fta.qc.ca/fr

Renseignements / billetterie : http://www.fta.qc.ca/fr/pages/forfaits-et-billets

Théâtre Aux écuries • 7285, rue Chabot • Montréal QC H2E 2K7

Du 31 mai au 4 juin 2015, à 20 heures

Durée : 1 h 45

Tarifs : 39 $ | 36 $ | 33 $