« Speak ! », de Sanja Mitrović, Théâtre Nouvelle Génération‐Les Ateliers à Lyon

Speak ! © Fanny Rezig Speak ! © Fanny Rezig

Comme à la télé

Par Michel Dieuaide
Les Trois Coups

Le festival Sens interdits accueille « Speak ! », une performance de la compagnie néerlandaise Stand Up All Production, mise en scène par Sanja Mitrović.

Speak ! traite sans fioritures autres que rhétoriques la question du scepticisme envahissant qui saisit les femmes et les hommes vivant en démocratie ou non, quant à la crédibilité de la parole de leurs responsables politiques. En huit rounds d’une joute oratoire bâtie sur des citations de discours tenus par des gouvernants ou pas, une oratrice et un orateur s’opposent pour chercher à persuader l’auditoire de la pertinence de leurs propos. S’expriment, par exemple, Barack Obama, Mikhail Gorbatchev, Sadam Hussein, Vaclav Havel, Margaret Thatcher, Fidel Castro, Robert Mugabe, Jean Jaurès, Adolf Hitler, Mahatma Ghandi, Winston Churchill, Martin Luther King Jr.

Sanja Mitrović et son partenaire, ou plutôt son adversaire, Jorre Vandebussche, usent de tous les outils de la communication pour rendre perceptibles les limites du pouvoir des citoyens lorsqu’ils sont séduits par le talent éloquent de leurs politiciens. Après chacune des offensives des comédiens, le spectateur, ne sachant pas qui sont les responsables des textes entendus, s’empare de la télécommande qu’il a reçue à l’entrée de la salle et clique pour déléguer sa voix et donc sa liberté de penser à celui des deux intervenants l’ayant convaincu. Ce vote participatif révèle bien des surprises, la pire étant d’avoir été abusé par les propos d’un dictateur.

Le résultat des scrutins successifs, affiché sur écran en compagnie des noms des auteurs cités, entraîne au terme de la représentation l’exclusion du protagoniste vaincu par les chiffres statistiques de l’élection. Seul le gagnant ou la gagnante de la consultation viendra saluer et recueillir l’ovation du public. Speak ! est ainsi en direct un exercice permettant de mesurer notre capacité à nous faire manipuler par l’éloquence persuasive de nos leaders élus ou non. Guet-apens malin, cette proposition théâtrale un brin cynique parvient à captiver la majorité de ses auditeurs qui, en temps réel, se laissent convaincre émotionnellement et intellectuellement.

Sanja Mitrović se révèle manipulatrice

Ce qui fait question avec Speak !, ce n’est pas le contenu mais la forme utilisée. À l’inverse des objectifs salutaires espérés par la metteuse en scène, le choix d’une dramaturgie étique et conventionnelle endort plus qu’il n’éveille les consciences. La soporifique architecture du spectacle – huit séquences quasi semblables comme celles d’un meeting où se succèdent les prises de paroles au micro – ennuie profondément. Employant les mêmes méthodes que celles qu’elle souhaite dénoncer, Sanja Mitrović se révèle tout aussi manipulatrice que les personnages politiques dont elle met en cause l’habileté. Elle manie avec une pauvreté délibérée les codes des émissions télévisuelles les plus médiocres, prétendant vouloir rendre la parole aux gens : feinte objectivité, empathie surjouée.

La gestuelle squelettique des acteurs ressemble à s’y méprendre à celle qu’on enseigne dans les cours de formation suivis par les futurs animateurs d’émissions. Peu d’humour, peu de distance, peu de transposition, juste un décalque au premier degré. L’hypothèse de base semble être le niveau faible de l’intelligence du public. Les interprètes ont, il est vrai, de belles voix aux fines modulations, mais cela n’empêche pas la sensation qu’on est en train de subir un test destiné à vérifier notre quotient intellectuel en nous faisant passer une sorte d’examen sous forme de questionnaire à choix multiples. En fin de compte, le plus discutable est qu’en prétendant nous alerter sur la duperie fréquente des discours sur la paix, la guerre, la nation, la démocratie, la liberté, l’écologie ou l’avenir de nos sociétés, Speak !, se prévalant de libérer notre parole, emploie les mêmes gadgets que ceux qui encouragent notre passivité.

Je n’ai pas utilisé ma télécommande. J’ai été patient pendant le déroulement uniforme de la démonstration. Cliquer n’est pas un geste de citoyen libre. Malgré ses intentions généreuses, Speak ! ne m’incite nullement à la réflexion et à l’action. 

Michel Dieuaide


Speak !, de Sanja Mitrović

Conception et mise en scène : Sanja Mitrović

Avec : Sanja Mitrović et Jorre Vandenbussche

Dramaturgie : Jonas Rutgeers

Scénographie et lumière : Laurent Liefooghe & Christophe Antipas (L.L.A.C. Architects)

Son : Luka Ivanović

Costumes : Frédérick Denis

Photo : © Fanny Rezig

Production : Stand Up Tall Productions-Amsterdam

Coproduction : Kunstenfestivaldesarts-Bruxelles

Coréalisation : festival Sens interdits, Théâtre Nouvelle Génération-C.D.N. de Lyon

Avec la collaboration de : Beursschouwburg Bruxelles, Pianofabriek de Saint-Gilles-Bruxelles, Spring Festival d’Utrecht-Pays-Bas, Centre d’art de Louvain-Belgique

Avec le soutien de : Amsterdam Fund for the arts, Performing Arts Fund-Pays-Bas

Théâtre Nouvelle Génération-Les Ateliers • 5, rue du Petit-David • 69002 Lyon

www.tng-lyon.fr

Tél. 04 78 37 46 30

Réservations : 04 72 77 40 00

www.sensinterdits.org

Représentations : samedi 24 octobre 2015 à 20 h 30, dimanche 25 octobre 2015 et lundi 26 octobre 2015 à 18 h 30

Durée : 1 heure

Spectacle en anglais, surtitré en français

Tarifs : 25 € à 5 €