« Vanishing Point », de Marc Lainé et les musiciens de Moriarty, Théâtre de la Croix‐Rousse à Lyon

« Vanishing Point » © Patrick Berger

Hypnotique

Par Trina Mounier
Les Trois Coups

Un road-movie au théâtre ? C’est ce que propose Marc Lainé au Théâtre de la Croix-Rousse avec « Vanishing Point », un long voyage au fin fond du Grand Nord canadien, en compagnie d’acteurs formidables et des musiciens rock de Moriarty. Envoûtant !

Le plateau est réduit aux dimensions d’un gros garage au milieu duquel trône le symbole de la route, une voiture. La star est entourée de deux grands écrans et deux caméras sont fixées sur elle. En fond de scène, devant de longs néons verticaux, les quatre musiciens de Moriarty telles des ombres, en chemises à carreaux, couleur locale. Plus tard, à cour, un lit sera déplié, second emblème, le motel, promesse de sommeil et peut-être de fièvres.

Mais ce décor, plus encore que mobile, est animé. Grâce aux images tournées lors d’un périple de Marc Lainé sur les lieux et projetées sur les écrans, le Grand Nord est là, à la fois face à nous comme si nous étions au cinéma, et dans la voiture. Par le truchement d’astuces toutes simples, des accessoiristes discrets sous leur capuche sèment la neige et le froid. La musique qui accompagne le voyage lui confère cette dernière dimension indispensable à créer l’atmosphère hypnotique des trajets automobiles des films et romans américains.

Quant aux lumières concoctées par Kevin Briard, elles sont encore un atout supplémentaire. Le bleu y domine, celui de la glace et du ciel. Celui aussi « des yeux comme des lacs » de l’héroïne principale, Jo, incarnée avec une sensualité et une présence bouleversantes par Marie‑Sophie Ferdane, dont on découvre ici la voix de chanteuse chaude et enveloppante. Elle dit les mots des poètes, des chamanes, et elle chante, et elle danse, balançant son long corps au rythme syncopé de la musique. Parce que, dans l’histoire, elle est chanteuse. Et un peu indienne, même si elle vient de Paris.

C’est à sa poursuite que se lance Tom, rendu fou par sa disparition du jour au lendemain, sans explications, alors que leur amour flambait. Ainsi, il arrête Suzanne, qui s’apprêtait à partir en vacances et qui va accepter de prendre à son bord l’auto-stoppeur. Entre le jeune homme renfrogné, ivre de douleur et avide de silence, et la petite-bourgeoise entre deux âges qu’on sent bien seule et bavarde comme une pie, tout démarre dans le chaos. Les deux personnages sont interprétés par deux acteurs québécois au jeu subtil et nuancé, d’une belle présence et d’une grande énergie, Sylvie Léonard et Jean‑Sébastien Courchesne.

Road-movie étourdissant

Mais, progressivement, cette histoire simple va se teinter des cauchemars de Tom qui deviennent réalité, au point d’entrer dans les nuits de Suzanne. Qui raconte cette histoire ? Qui rêve ? Jo est‑elle vraiment partie ? Est‑ce bien la même qui chante à Vanishing Point à Montréal et qui s’est enfuie au bout du monde gelé ? La femme que poursuit Tom n’est‑elle qu’une création fantasmatique ? Et qu’en est‑il de la nuit d’amour que passeront ensemble Tom et Suzanne, réunis par cette aventure périlleuse et solitaire ? Suzanne l’a‑t‑elle seulement rêvée ?

Marc Lainé croise les univers, les temporalités, on ne sait jamais où l’on est vraiment, entre fiction et réalité. Dans un monde hanté sûrement, celui des chamanes qui jongle entre hier et demain sans frontière aucune, celui de notre imaginaire aussi, de nos désirs et de nos peurs. Un territoire dont les noms sont déjà une invitation au voyage : Matagami, Wasganish, Nemaska, des mélopées indiennes aux rythmes lancinants. Loin d’être embrouillé, ce spectacle dégage un charme vénéneux dont on a bien du mal à émerger, une fois les lumières éteintes. On aimerait que ça continue, sentir le vent, avoir froid dans la neige, se serrer avec eux dans l’auto, tant ils sont attachants, suivre encore les pas de la mystérieuse Marie‑Sophie Ferdane. 

Trina Mounier


Vanishing Point, les deux voyages de Suzanne W., de Marc Lainé / les musiciens de Moriarty

À partir de 14 ans

Vanishing Point, suivi de Spleenorama, est publié aux éditions Actes Sud

Conception, écriture, scénographie et mise en scène : Marc Lainé

Écriture musicale : les musiciens de Moriarty

Avec : Marie‑Sophie Ferdane (Jo), Sylvie Léonard (Suzanne), Jean‑Sébastien Courchesne (Tom) et les musiciens de Moriarty : Stephan Zimmerli, Vincent Talpaert et Juan Guillermo Dumay

Son : Morgan Conan‑Guez

Lumières : Kevin Briard et Marie Boëthas

Vidéo : Baptiste Klein, Benoît Simon

Collaboration artistique : Tünde Deak

Costumes : Elen Ewing

Assistante à la scénographie : Aurélie Lemaignen

Construction décor : Ateliers de la Comédie de Saint‑Étienne

Administration, production, diffusion : Les Indépendances-Colin Pitrat, Clémence Huckel, Florence Bourgeon

Photos : © Patrick Berger

Production : La Boutique obscure

Coproduction : C.D.N. de Normandie-Rouen ‑ Petit‑Quevilly ‑ Rouen ‑ Mont‑Saint‑Aignan, Théâtre national de Chaillot, la Ferme du buisson-S.N. de Marne‑la‑Vallée, espace Go de Montréal, S.N. 61, Comédie de Saint-Étienne, C.D.D.B.-Théâtre de Lorient-C.D.N.

Résidence à la Ferme du buisson-S.N. de Marne‑la‑Vallée et au C.D.D.B.-Théâtre de Lorient

Avec le soutien de la Spedidam et de l’Odia Normandie (Office de diffusion et d’information artistique de Normandie)

Remerciements à Romuald Ballet‑Baz et Jérôme Rio

Théâtre de la Croix-Rousse • place Joannès‑Ambre • 69004 Lyon

www.croix-rousse.com

04 72 07 49 49

Du 1er au 11 février 2017 à 20 heures, samedi à 19 h 30

Durée : 1 h 25

De 5 € à 26 €

https://www.youtube.com/watch?v=83XtIE1QkGs

https://www.youtube.com/watch?v=m5QAc32Gm7E