« Blablabla », l’Encyclopédie de le parole, Le Scarabée, Espace Malraux – Scène Nationale de Chambéry et de la Savoie,

« Blablabla » de Joris Lacoste, mise en scène d’Emmanuelle Lafon © Martin Argyroglo

Tendez l’oreille !

Par Juliette Nadal
Les Trois Coups

« L’Encyclopédie de la parole » continue d’explorer l’oralité sous toutes ses formes en créant, à destination des enfants, un solo fondé sur des enregistrements de la vie ordinaire.  « Blablabla » propose une immersion dans le tableau sonore de nos existences.

Le projet singulier de l’Encyclopédie de la parole consiste à recueillir, classer et analyser les différentes dimensions de l’oralité. Les collectes de sons constituent à la fois des archives et des ressources pour les ethnographes, les artistes ou les auteurs de radio. L’intérêt porte en l’occurrence sur la parole comme matériau poétique aussi bien que scientifique ou sociologique. Que dit la parole de ceux qui la parlent ou l’écoutent ? Plus particulièrement, dans quel monde sonore vivent les enfants d’aujourd’hui ? Cette question a guidé le spectacle.

La comédienne Armelle Dousset, seule en scène, interprète pas moins de quatre-vingt-dix documents sonores différents, soit une longue liste d’instantanés de la vie quotidienne : les commentaires sportifs d’un match de foot, l’appel des élèves dans une classe de primaire, une youtubeuse et ses animaux domestiques, des extraits de dessins animés ou de discours politiques, des scènes de jeux enfantins, des annonces de chef de gare…

« Blablabla » de Joris Lacoste – Mise en scène d’Emmanuelle Lafon © Martin Argyroglo
« Blablabla » de Joris Lacoste – Mise en scène d’Emmanuelle Lafon © Martin Argyroglo

Allegro vivace

Le principe est simple mais la performance est remarquable. Armelle Dousset, également musicienne et danseuse – tant de talents tombés sur le même berceau ! – incarne une enfant. Elle joue avec une tablette qui fait office de table de mixage, juchée sur un cube aux allures d’ampli. Elle écoute des enregistrements et les répète en tâchant de les imiter avec exactitude.

Elle s’amuse en variant la cadence, les intonations, les timbres de voix et les moues. Le plaisir, qui fonde le jeu de l’enfant et celui du comédien, est là, dans l’incarnation des voix et des paroles. Et le (très) jeune public de la salle le partage !

Les saynètes s’enchaînent allegro vivace, formant un continuum, avec des effets de contraste ou de juxtaposition surprenants. L’extrait d’un spectacle de Guignol, la déclaration de candidature de l’actuel Président, la voix d’un héros de dessin animé à la recherche de son masque de pouvoir : voici un trio incongru pour le moins satirique.

« Blablabla » de Joris Lacoste – Mise en scène d’Emmanuelle Lafon © Martin Argyroglo
« Blablabla » de Joris Lacoste, mise en scène d’Emmanuelle Lafon © Martin Argyroglo

Poètes sonores

Joris Lacoste a composé l’agencement de ces vignettes sonores comme une partition musicale, laissant entendre le babil de notre époque. Les transitions s’opèrent par la répétition d’une même note, d’une cadence commune ou la reprise d’un mot sur un mode différent. L’attention du spectateur tient à la surprise provoquée par des glissements inattendus, dans une expérience poétique proche de ce que proposent les poètes sonores David Christoffel ou Jacques Rebotier.

Le spectacle enrichit la mémoire auditive, à la faveur de nouveaux échos. Ainsi, la voix de la maîtresse qui s’adresse à ses élèves, avec une intensité légèrement plus forte que la voix naturelle, dans un débit qui tente de se maîtriser pour assurer son propos, est aussi celle du documentaire scientifique, tout comme celle du Président s’adressant aux citoyens…

Enfin, si le titre du spectacle n’avait averti sur la dimension ludique du spectacle, une interprétation plus satirique des usages du blabla aurait trouvé une oreille attentive. 

Juliette Nadal


Blablabla, de l’Encyclopédie de la parole

Conception : L’Encyclopédie de la parole

Composition : Joris Lacoste

Mise en scène : Emmanuelle Lafon

Avec : Armelle Dousset

Création sonore : Vladimir Kudryavtsev

Lumière : Daniel Levy

Assistanat à la mise en scène : Lucie Nicolas, Olivier Boréel, Fanny Gayard

Durée : 55 minutes

À partir de 6 ans

Teaser video

Le Scarabée • 148, avenue Daniel Rops • 73000 Chambéry

Du 15 au 18 janvier 2019

De 6 € à 10 €

Réservations : 04 79 85 55 43

Tournée 

À découvrir sur Les Trois Coups 

☛ Petits et grands, festival jeune public à Nantes, par Léna Martinelli

Les Grands Prix de littérature dramatique et de littérature dramatique Jeunesse 2018, Artcena à Paris, par Léna Martinelli