« Carlo », de Carlo Colombaioni, Théâtre du Balcon à Avignon

Plateau théâtre

Un clown fatigué

Par Vincent Cambier
Les Trois Coups

Dans le cadre du IIIe festival Cité nez clown, Carlo Colombaioni donnait une représentation unique de son solo « Carlo » au Théâtre du Balcon. La déception est l’impression dominante.

Je frétille à l’idée de voir un spectacle exceptionnel. Pensez, Carlo Colombaioni ! C’est une légende vivante, ce type. Il connaît son métier sur le bout du nez rouge, sur le bout du cœur. Il a travaillé, entre autres, pendant des années avec Federico Fellini, dont je suis un inconditionnel… Il va casser la baraque !

Et à l’arrivée, quoi ? Une déception à la mesure de mon attente : immense. Le clown, certes très fatigué et avec des problèmes de dos ce soir‑là, enchaîne les sketches sans vraie générosité, sans vrai don au public. Il s’exprime quasiment tout le temps en italien, ce qui gâche mon implication dans le spectacle. Surtout, à part quelques gags réussis, le reste du « show » ne me fait pas franchement rire. Je trouve même certains effets pathétiques. Ah, ces artistes qui ne veulent pas décrocher ! C’est difficile de prendre sa retraite dans ces milieux‑là, c’est sûr. Ce n’est pas comme si on coupait d’un coup avec l’usine ou le bureau.

Reste une impression de gâchis. Admettons une fois encore que Carlo Colombaioni était très fatigué ce vendredi 17 mars 2006. Dommage ! 

Vincent Cambier


Carlo, de et avec Carlo Colombaioni

Contact artiste : Catherine Pache, Théâtre Espace‑Zéro

Tél. 04 76 31 32 43

Théâtre du Balcon • 38, rue Guillaume‑Puy • Avignon

Tél. 04 90 85 00 80

Vendredi 17 mars 2006 à 20 h 30

16 € et 11 €