« Complete Communion to Don Cherry » d’Aldo Romano et « Around Gigi » de Géraldine Laurent, deux productions de Dreyfus Jazz

Géraldine Laurent © Sylvain Gripoix Géraldine Laurent © Sylvain Gripoix

Le frisson du plaisir complet

Par Jean‑François Picaut
Les Trois Coups

Une personne fait le lien entre les deux dernières productions de Dreyfus Jazz : Géraldine Laurent. La saxophoniste alto avait déjà été remarquée et embauchée par le batteur Aldo Romano pour son album « Just Jazz » (2008). Leur collaboration renouvelée pour « Complete Communion to Don Cherry » dit assez l’estime qu’il lui porte. Simultanément, la jeune Niortaise (35 ans) présente un nouvel album sous son nom, « Around Gigi », qui témoigne également de la place qu’elle a su conquérir, en quelques années, dans le gotha du saxophone alto.

Complete Communion to Don Cherry, le passé revivifié

Il n’y a rien de nostalgique dans ce nouvel opus d’Aldo Romano, qui pourtant revisite des thèmes composés par Don Cherry ou Ornette Coleman, à l’exception de Gush ! que le batteur signe lui-même. Même si les titres renvoient au milieu des années soixante, époque où Don Cherry et Romano se côtoient, la musique, elle, est bien d’aujourd’hui, « gai mélange d’anamnèse et d’invention » comme le remarque justement Philippe Carles dans le livret.

Pour ce « Don Cherry revisited », le batteur franco-sicilien s’est assuré la collaboration de son vieux complice Henri Texier (contrebasse) et celle de deux jeunes, Géraldine Laurent (saxophone alto) déjà citée et Fabrizio Bosso, surprenant trompettiste italien. Ce quatuor intergénérationnel est proprement éblouissant.

Appuyés sur la solide rythmique de Texier et Romano, Laurent et Bosso montrent une vraie complicité et une réelle inventivité dans leurs interventions. L’esprit de liberté, marque de Don Cherry, imprègne tout Complete Communion, et les choix effectués par le leader (Rememberance, Elephantasy, Spring Is Here, Art Deco ou When Will the Blues Leave) couvrent l’ensemble de la palette de ce musicien, qui faisait déjà son miel de ce qu’on n’appelait pas encore « musiques du monde ».

Les premières mesures de Rememberance dressent le paysage et installent l’atmosphère de tout l’album. Un tempo rapide et un rythme marqué aux percussions et à la basse forment l’assise sur laquelle la trompette et le saxophone s’appuient et s’envolent : mélodie, vélocité, virtuosité, complicité et joute serrée, aigus fulgurants, wa‑wa, graves moelleux, etc. Un festival ! Les passages de relais se font sans rien de convenu dans un vrai « jeu », au sens propre, entre les quatre musiciens.

Pour le plus grand bonheur de tous les auditeurs, Complete Communion to Don Cherry s’affranchit des modes passées et des facilités de quelques contemporains. Qui songera à se plaindre si ce nouvel opus, alors qu’il incarne la parfaite coopération de deux générations, marque aussi le triomphe tranquille, sur toutes les querelles de chapelle, de ce qu’on pourrait appeler l’esprit « Just Jazz » ?

Around Gigi, la confirmation d’un grand talent

Pour son deuxième album sous son nom, Géraldine Laurent a choisi de s’entourer d’un trio avec lequel éclate sa complicité : Pierre de Bethman (piano), Yoni Zelnik (contrebasse) et Franck Agulhon (batterie). Ce quatuor concilie à merveille l’épanouissement de chacun et le jeu collectif au service du leader. C’est un des charmes de ce nouvel album.

« Gigi », c’est évidemment Gigi Gryce (1925-1983), météore du saxophone alto, qui se retira très tôt du circuit musical, mais nous a laissé quelques thèmes qui ne sont pas passés inaperçus. Around Gigi en reprend quelques-uns (Minority, Nica’s Tempo, Smoke Signals) complétés par Kerry Dance, un traditionnel qu’il arrangea, et y ajoute des thèmes joués par Gryce (Black and Tan Fantasy de Duke Ellington / Bubber Miley, Mau‑Mau d’Art Farmer, Gallop’s Gallop de Thelonious Monk). Cinq compositions de Géraldine Laurent complètent l’album.

Géraldine Laurent a-t-elle pensé à Colette et à sa Gigi quand elle a dénommé son album ? On l’ignore, mais il est agréable de penser que cette autre créatrice qui a secoué l’univers masculin a pu l’inspirer.

À moitié assis sur des standards crânement revisités et reposant pour le reste sur des œuvres personnelles, Around Gigi est un album fait de rigueur et de passion qui ne cesse, à juste titre, de susciter la louange. Géraldine Laurent, que l’on dit timide à la ville, ne l’est guère sur scène, et c’est plutôt la puissance, l’assurance et la vivacité qui caractérisent son jeu. Cette force et cette fougue, servies par une technique impeccable héritée d’une formation classique, n’empêchent nullement l’expression de l’émotion et la sensibilité. Faut-il confesser des préférences en ce domaine ? Elles vont sans conteste à la délicatesse d’une pièce comme Cordova Is Dancing (une composition de Géraldine Laurent) ou comme Nica’s Tempo au vibrato si ténu. Mais on aime beaucoup aussi les notes de velours moelleux et soyeux des premières mesures de Do You Remember You (Géraldine Laurent) et de Black and Tan Fantasy.

Depuis quelques années, les femmes ont conquis une belle place dans l’univers du saxophone. On pense à Géraldine Laurent évidemment, à Sophie Alour (ténor) et Tineke Postma (alto), entre autres. Michel Contat, lui, affirme sans hésiter que Géraldine Laurent figure actuellement dans les deux ou trois meilleurs altistes au monde. Il est certain que le chemin parcouru par cette jeune femme, en quelques années, est impressionnant. Nul doute que des Pygmalion comme Aldo Romano et ses propres qualités ne la conduisent vers de nouveaux sommets. 

Jean‑François Picaut


Complete Communion to Don Cherry, d’Aldo Romano

Un album Dreyfus Jazz

Avec : Aldo Romano (batterie), Henri Texier (contrebasse), Fabricio Bosso (trompette) et Géraldine Laurent (saxophone alto)

Around Gigi, de Géraldine Laurent

Un album Dreyfus Jazz

Avec : Géraldine Laurent (saxophone alto), Franck Agulhon (batterie), Pierre de Bethmann (piano) et Yoni Zelnik (contrebasse)

Francis Dreyfus Music • 26, avenue Kléber • 75016 Paris

Tél. + 33 (0)1 53 81 40 00 • télécopie + 33 (0)1 53 81 40 10

information@disquesdreyfus.com

Photo : © Sylvain Gripoix