De grands noms de la chanson française à l’affiche du premier festival Viens dans mon île, à L’Île‑d’Yeu

Viens dans mon île 2012

De grands noms de la chanson française

Par Léna Martinelli
Les Trois Coups

Thomas Dutronc, Soldat Louis, Laurent Voulzy : de grands artistes de la chanson française donnent un concert à L’Île-d’Yeu. Superbe affiche pour le premier festival Viens dans mon île, qui se déroule du mardi 7 au dimanche 12 août 2012 dans le cadre exceptionnel de la citadelle à Port‑Joinville.

C’est au cours d’une soirée comme il en existe tant à L’Île‑d’Yeu, celles où l’on refait le monde, celles où l’on fomente les rêves les plus fous, qu’Antoine Grésillon et son ami Philippe Maindron, président fondateur du Festival de Poupet (85), ont eu l’excellente idée de créer le festival Viens dans mon île, avec des têtes d’affiche rares à se produire à Yeu. En général, les stars préfèrent l’île pour des vacances discrètes…

Excellente idée, mais sacré pari, en effet, que de créer un évènement de ce type sur une île, surtout à L’Île-d’Yeu à l’accès limité (il faut trente minutes depuis Fromentine pour le port le plus proche, avec des marées qui limitent les traversées quotidiennes, même en plein été). Avant eux, d’autres associations culturelles y ont d’ailleurs laissé des… nageoires, tant l’insularité impose de contraintes : la distance avec le continent qui limite les liaisons, les coûts de production qui explosent avec l’acheminement du matériel, les hébergements quasi complets en pleine saison touristique… Dans ces conditions, difficile d’assurer une fréquentation maximale et d’équilibrer les budgets !

Comme l’initiative en vaut vraiment la peine, Philippe Maindron propose alors de parrainer le projet. Il a des contacts, une expérience à son actif. Il aide donc l’équipe composée de six organisateurs (pour l’essentiel, des dirigeants d’entreprises locales) à relever ce défi ambitieux. Un soutien précieux appuyé par la mairie et relayé par une vingtaine de partenaires privés. Des navettes spéciales ont même été mises en place depuis Saint-Gilles.

Pas moins de 70 bénévoles prêtent également main forte. Sans eux, pas de festival possible, car le budget n’est que de 150 000 euros. Toute la population a aussitôt adhéré au projet. Grâce à la légendaire hospitalité des habitants, les maisons s’ouvrent aux nombreux intermittents et aux membres des staffs venus pour l’occasion. Comme à leur habitude, les Îslais s’entraident pour gérer au mieux les problèmes logistiques. Surtout, les langues se délient, favorisant ainsi la communication.

Des artistes qui aiment les îles

On ne parle effectivement que de ça sur le port : « Thomas Dutronc, pas étonnant qu’il vienne nous voir. Il aime les îles, le p’tit gars ! Après la Corse (son refuge), L’Île‑d’Yeu… s’enchante Philippe. Et Laurent Voulzy, il va voir que Yeu n’a rien à envier à Belle‑Île-en‑Mer. C’est sûr, il va tomber sous le charme ! » lance Isabelle, taquine.

Oui ! Thomas Dutronc et Laurent Voulzy ont accepté de venir sur l’île, faisant même un effort particulier, compte tenu des conditions spéciales. Le second a même prolongé sa tournée estivale pour finir en beauté à Yeu.

Il faut dire que son dernier show prend tout naturellement place à la citadelle. Pour ses quelques concerts, dont le point de départ est son album Lys & Love nourri de ses deux passions (l’Angleterre et le Moyen Âge), Voulzy n’a choisi que des lieux singuliers, des lieux de patrimoine. Nul doute que là, dans cette ancienne caserne située sur les hauteurs de Port-Joinville qui a servi de prison (notamment pour le maréchal Pétain), le chanteur, accompagné d’une formation instrumentale, va faire résonner fort son épopée où des chevaliers français tâtent de l’épée au pays des Beatles.

Si le populaire Thomas Dutronc n’aura pas de mal à remplir, compte tenu de son succès (son album Silence on tourne, on tourne en rond est déjà double platine avec plus de 200 000 exemplaires vendus), les organisateurs attirent l’attention sur Soldat Louis, une vraie bande de rockers originaires de Bretagne, et Les Tribordais (en première partie), des « gars de l’île » qui puisent leurs chansons dans le répertoire, très large, du chant marin. Des tarifs attractifs visent à faire découvrir ces talents qui méritent vraiment le déplacement.

Voilà de quoi faire venir du monde sur l’île ! 

Léna Martinelli


Viens dans mon île, 2012

http://www.viens-dans-mon-ile.com/

contact@viens-dans-mon-ile.com

La Citadelle • 85350 L’Île‑d’Yeu

Accès fléchés depuis Port‑Joinville

Du 7 au 12 août 2012 à 20 heures

  • Mardi 7 août 2012 à 20 heures : Thomas Dutronc (en première partie : Claire Danlalune)
  • Jeudi 9 août 2012 à 20 heures : Soldat Louis (en première partie : Les Tribordais)
  • Dimanche 12 août 2012 à 20 heures : Laurent Voulzy (en première partie : Manon)

Navettes spéciales après les concerts du mardi 7 août et dimanche 12 août 2012

www.compagnievendeenne.com

0825 139 085

Pass 3 jours 90 € | Thomas Dutronc : 35 € | Soldat Louis : 25 € | Laurent Voulzy : 39 €

Photo Thomas Dutronc : © Yann Orhan

Photo Laurent Voulzy : © D.R.