Festival En Acte(s) à Lyon

« Gestion de colère » © Joran Juvin : Maroulia Prod « Gestion de colère » © Joran Juvin : Maroulia Prod

Acte(s) de jouvence

Par Trina Mounier
Les Trois Coups

Une journée marathon au festival En Acte(s) m’a offert un panorama éblouissant de la jeune création : cinq spectacles enlevés, intelligents et réellement enthousiasmants.

À Lyon, le festival En Acte(s), dédié aux écritures contemporaines, a su grandir et s’émanciper. Parti du Lavoir public, passé par l’Élysée, il vivait dans l’ombre confortable du Théâtre national populaire. Mais, pour cette cinquième édition, il a élu domicile au NTH8, un théâtre niché au cœur d’un quartier populaire.

Maxime Mansion et Julie Guichard, qui co-dirigent En Acte(s), croient aux vertus des contraintes, s’agissant de création. Ainsi, les auteurs sélectionnés ont deux mois pour écrire une pièce traitant d’un sujet d’actualité pour cinq comédiens maximum, sans régie lumières ni sons, avec l’aide d’un minimum d’accessoires et qui ne dépasse pas une heure. À mi-chemin du travail, les auteurs se voient attribuer un metteur en scène du collectif. En l’espèce, cela fonctionne à merveille.

Au pied de la montagne noire de Régis de Martrin-Donos évoque un changement dans nos modes de consommation, le passage d’une gastronomie carnée à une frugalité végane… mais pour s’intéresser au fond aux contradictions de l’adolescence et à leurs conséquences sur l’équilibre familial.

S’envoler de Pauline Noblecourt, mis en scène par Laurent Cogez, prend de front la question du retour des femmes et des enfants de djihadistes. Mais la pièce adopte deux grands-mères pour héroïnes d’un road movie extrêmement drôle, à la Thelma et Louise.

« S’envoler » © Joran Juvin : Maroulia Prod
« S’envoler » © Joran Juvin / Maroulia Prod

Quant à la seule pièce accessible aux enfants, Extraordinaire et mystérieux, du Canadien Martin Bellemare, mis en scène par Christian Taponard, elle évoque des souvenirs de la guerre du Golfe et la transmission familiale de traumatismes, à la fois sur le mode fantastique et de la comédie.

Pleins feux sur la jeunesse

Dans chacun de ces spectacles les comédiens sont magnifiques. On retiendra tout particulièrement Savannah Rol, intense en adolescente butée, Sarah Calcine et Lise Quet, irrésistibles en grands-mères de choc, ainsi que Pauline Coffre et Charlotte Fermand, toutes deux troublantes en petites-filles en proie à des cauchemars extralucides, flanquées d’un père dépassé (Renaud Bechet parfait dans le rôle)…

« Extraordinaire et mystérieux » © Joran Juvin : Maroulia Prod

La jeunesse est au cœur des préoccupations des cinq auteurs. Que ce soit dans Collatéral, de Fatou Sy Savané, mis en scène par Pauline Laidet, qui suit les parcours opposés d’un frère et d’une sœur confrontés à un avenir sans issue, et la réalité politique désespérante d’un pays africain, ou dans Gestion de colère écrit par François Hien – des « études de cas » qu’il transforme en matière à théâtre, veillant à éviter toute conclusion définitive. Dans sa pièce, un garçon de quatre ans est au cœur du conflit entre son père et sa mère, entre cette dernière et l’institution. Car elle est bipolaire, incandescente, passablement allumée et vit dans des squats. Mais privé d’elle, si évidemment dangereuse, le garçon ne dort plus… Malade de sa présence, il se meurt de son absence. Saluons le jeu expressif et sensible de Pauline Masse, époustouflante.

L’absence voulue d’éléments de décor, de régie, d’accessoires, de costumes, de maquillages concentre l’attention sur l’action et sur les personnages. Si j’ai mis l’accent sur certains d’entre eux, tous les comédiens sont excellents et la cohérence de la distribution concourt à la réussite des cinq spectacles. Les metteurs en scène (et certains des auteurs) sont généralement aussi comédiens, conformément à la tradition du théâtre de tréteaux. Cette première semaine est une indéniable réussite. Nul doute que la deuxième semaine et les quatre autres spectacles seront de la même eau. 

Trina Mounier


Festival En Acte(s)

du 8 au 19 octobre 2019

www.nth8.com

Photos ©Joran Juvin / Maroulia Prod


À découvrir sur Les Trois Coups :

☛ Rien que la nuit & Part-Dieu par Trina Mounier

☛ C’était caché & Zone de vie par Trina Mounier

Légendes :

En Acte(s) ©Joran Juvin / Maroulia Prod