« Je suis un barbare », une lecture à deux voix autour des textes de Jean‑Jacques Rousseau

Je suis un barbare © Stef Grivelet Je suis un barbare © Stef Grivelet

Rousseau vous rend visite

Par Trina Mounier
Les Trois Coups

C’est le moment ou jamais : l’année 2012 n’en a plus que pour deux mois. Il convient donc de fêter avant qu’elle ne s’éteigne le tricentenaire de la naissance de Rousseau. Michel Dieuaide et Marielle Créac’h, à cet égard, nous proposent de réentendre la somptueuse langue, la pensée exigeante et ô combien nécessaire aujourd’hui, la musique si méconnue, les lâchetés et les blessures enfouies au creux de Jean‑Jacques.

Le public lyonnais n’avait pas revu les mises en scène ni les performances d’acteur de Michel Dieuaide depuis longtemps : l’ancien codirecteur du Théâtre des Jeunes-Années a pourtant profondément marqué le théâtre pour le jeune public, et on lui doit de très beaux spectacles. Il nous manquait. Depuis, il s’est consacré, du moins le croyait‑on, à l’opéra. Sa mise en scène de Jérémy Fisher, d’après Mohamed Rouabhi, sur une musique d’Isabelle Aboulker, a d’ailleurs beaucoup tourné. Et il est parti sur cette lancée mettre en scène la Bohême de Puccini à Lisbonne… Son retour avec un spectacle de théâtre pour adultes est en tout état de cause une excellente nouvelle.

Dans ce spectacle intimiste, il incarne un Jean‑Jacques Rousseau âgé de 300 ans, revenu chez lui (chez vous) pour évoquer ses souvenirs et répondre aux questions parfois incisives d’une journaliste que joue ici Marielle Créac’h, elle-même comédienne et journaliste. Peu de décors, une table, deux chaises, des liasses de papier, une carafe et deux verres. Dans un coin, une petite chaîne hi‑fi pour les intermèdes musicaux, occasion rare et précieuse d’entendre son intermède (petit opéra) le Devin du village, que pour ma part je découvrais.

C’est donc une interview fictive dont les questions ont été conçues à la manière d’une émission de Jacques Chancel (le climat de confiance, l’intérêt pour la culture, le côté feutré de la radio) et les réponses extraites des textes piqués ça et là dans l’œuvre immense du grand écrivain des Lumières : la lettre à d’Alembert sur les spectacles, les Confessions, Émile ou De l’éducation, Du contrat social et De l’inégalité. Piqués ça et là, mais solidement agencés (Michel Dieuaide et Marielle Créac’h ont tous les deux exercé comme pédagogues) autour de quelques interrogations – et contradictions – essentielles pour la bonne compréhension du philosophe amoureux de la nature, pour notre information et pour notre plaisir. Sont tour à tour évoqués son caractère ombrageux à travers sa défense d’Alceste, ses relations houleuses avec le féroce Voltaire, son enfance à la fois orpheline et auréolée du souvenir d’un père aimant qui lui donna l’amour des livres, ou les épisodes les plus critiquables de sa vie comme l’abandon de ses cinq enfants…

C’est un bonheur de théâtre

Bien que très pédagogique, le propos ne pèse jamais. Tout est d’une grande fluidité et surtout passionnant : on a oublié quelque peu les phrases révolutionnaires sur la propriété, ses vues d’avant-garde sur l’éducation comme sur l’écologie, et il est bon de les entendre si bien exposées. Le plus troublant est que, malgré l’absence de costumes et de maquillages, on en vient à voir véritablement Rousseau. L’illusion est troublante…

En un mot, ce petit spectacle, par ses conditions techniques, est un grand moment de culture et de théâtre qu’il serait dommage de ne pas partager. 

Trina Mounier


Je suis un barbare, une lecture à deux voix autour des textes de Jean‑Jacques Rousseau

Conçu, mis en scène et interprété par Marielle Créac’h et Michel Dieuaide

Le spectacle est proposé en appartement (mais pas uniquement)

Durée : 1 heure

Conditions financières : au chapeau ou au forfait (minimum 200 €)

Conditions d’accueil : un espace de jeu de 4 m × 3 m × 3 m ; une table rustique de 1,70 m × 0,70 m environ, fournis par le lieu d’accueil

Contacts : Marielle Créac’h

marielle.creach@free.fr

06 82 97 70 29

Michel Dieuaide

michel-dieuaide@orange.fr

06 71 10 32 22

Photo : © Stef Grivelet

Reprise :

Le Carré 30 • 12, rue Pizet • 69001 Lyon

04 78 39 74 61

Du jeudi 12 au dimanche 15 novembre 2015 (du jeudi au samedi à 20 h 30, dimanche à 17 h 30)