« le Jour du grand jour », de la compagnie Dromesko, campement Dromesko à Saint‑Jacques-de‑la‑Lande

le Jour du grand jour © Lily et Fanny Gonin

Au royaume de l’absurde et des rêves

Par Jean-François Picaut
Les Trois Coups

La compagnie Dromesko, dans sa nouvelle création, nous convie au mariage de Pascaline et Benoît, à moins qu’il ne s’agisse de leur enterrement, ou de leur baptême, ou… Avec les Dromesko, on n’est jamais sûr de rien.

Le Jour du grand jour est un spectacle comme les Dromesko en ont le secret. Dans la vaste baraque de leur campement, c’est toujours le règne de la poésie et de l’absurde. Tendresse, humour et tristesse mêlés.

Cette fois nous sommes invités au mariage de Pascaline et Benoît. Leur mariage, vous êtes sûrs ? Ce ne serait pas plutôt une inauguration ? Ou alors, leur enterrement ? Peut-être la remise d’une quelconque décoration ? Mais que vient faire là un baptême ?

Le Jour du grand jour, impromptu nuptial et turlututu funèbre, c’est une suite de cérémonies où les interprètes ne jouent que les scènes qui émaillent toute vie. Tout commence par un accueil républicain pour ce qui semble être un mariage, mais s’avère être une inauguration. Quoique… C’est la partie la plus bavarde, et le non-sense du texte écrit par Guillaume Durieux pétarade à tout va. Des dictons ton-ton, comme dirait Philippe Meyer, du genre « Le meilleur des fromages, c’est la Vache qui rit, et quand la vache est malade, le fromage est pourri », le disputent à des annonces publicitaires pour les seniors (« L’alèse qui répond à tous vos besoins »), qui le cèdent à des enfilades de stéréotypes joyeusement mélangés. C’est efficace pour détendre les zygomatiques, mais ce n’est pas ce que je préfère.

Bientôt, le texte se fait rare et même disparaît. C’est le moment de ce que les Dromesko ont toujours fait de mieux depuis la première Volière : une suite de tableaux très visuels, accompagnés d’une musique idoine avec Igor à l’accordéon, Lily au chant, un complice au violoncelle et des animaux, sans oublier les acteurs qui sont aussi danseurs et chanteurs.

On voit alors se succéder une danse funèbre mêlant des humains et des mannequins, une valse lente, mélancolique et solitaire, un dîner de vieux couple, un banquet très aviné, une mariée (qui se révèle être un homme avec une voix de contre-ténor) dont la traîne abrite deux femmes, une danse de la momie, un convoi funéraire avec un corbillard tiré par un poney dont deux chiens semblent tenir les cordons du poêle… Bien sûr, le marabout est toujours là, et ses grandes ailes noires font merveille dans une chorégraphie languissante avec Igor et Lily, et c’est une truie qui déroule le tapis rouge.

Toute cette fantasmagorie douce-amère culmine dans la scène finale, succession de marié(e)s à longue traîne (mariée extatique, mariée tragique, mariée handicapée, naine, géante…), dont le cercle infini charrie tous les éléments d’une vie. Et c’est l’arrivée de la table du partage sans laquelle il ne saurait avoir de spectacle Dromesko.

La compagnie fondée à Rennes dans les années 1990 par Igor et Lily a beaucoup voyagé. Quand elle revient à son port d’attache rennais, c’est toujours un plaisir de retrouver leur humour, leur fantaisie qui ne va pas sans un grain de mélancolie. Leur regard sur les travers de notre société est très aigu, mais leur critique, leur satire, n’est jamais dépourvue d’humanité. 

Jean-François Picaut


Festival Mettre en scène, 18e édition

Du 4 au 22 novembre 2014 à Quimper, Lannion, Vannes, Brest, Lorient, Saint-Brieuc et Rennes Métropole

le Jour du grand jour, de la compagnie Dromesko

Conception, mise en scène et scénographie : Igor et Lily

Texte : Guillaume Durieux

Jeu, danse, musique : Florent Hamon / Tom Neal (en alternance), Lily, Guillaume Durieux, Violeta Todό‑González / Jeanne Vallauri (en alternance), Igor, Zina Gonin‑Lavina / Anouk Viale (en alternance), Revaz Matchabeli, Manuel Perraudin, Valérie Perraudin

Son : Philippe Tivillier et Morgan Romagny

Lumière : Fanny Gonin

Régie plateau : Manuel Perraudin

Costumes : Cissou Winling, assistée de Catherine Sardi

Conception graphique : Lily

Visuel : Lily et Fanny Gonin

Administration : Éric Gouzannet

Production / diffusion : Thérèse Coriou

Campement Dromesko • ferme du Haut-Bois • 35136 Saint-Jacques-de-la-Lande

Du 11 au 22 novembre 2014 à 20 h 30 (relâche les 16 et 17 novembre)

Durée : 1 h 30

Réservations : 02 99 31 12 31

Théâtre national de Bretagne • 1,rue Saint-Hélier • 35040 Rennes cedex

www.t-n-b.fr

Le Monfort, espace chapiteau à Paris, du 15 au 30 janvier 2016

http://www.lemonfort.fr/agenda-programme/le-jour-du-grand-jour