« Smoke Rings », d’après « Ring » de Léonore Confino, Théâtre Michel à Paris

« Smoke Rings », d’après « Ring » de Léonore Confino © DR « Smoke Rings », d’après « Ring » de Léonore Confino © DR

Acteurs en liberté

Par Bénédicte Fantin
Les Trois Coups

La Compagnie du Libre Acteur livre une adaptation « immersive » du texte « Ring », de l’autrice contemporaine Léonore Confino. Le public est invité à déambuler dans le Théâtre Michel pour vivre au plus près des comédiens une succession de saynètes autour d’un thème commun : le couple. Du jeu grandeur nature !

Le terme de « spectacle vivant » n’a jamais mieux porté son nom que lors d’expériences théâtrales immersives, comme celle proposée par la Compagnie du Libre Acteur. Scindé en deux groupes, en fonction de la couleur de la rose distribuée à son arrivée, le public assiste à des scènes différentes jusqu’à se rejoindre dans des espaces communs, pour certains temps forts du spectacle. L’éclatement de l’espace rejoint celui des couples qui, pour la plupart, s’entre-déchirent sous nos yeux. Depuis le bar jusqu’au hall d’accueil, en passant par les coulisses et la scène du Théâtre Michel, chaque lieu fait naître des situations tragi-comiques autour de duos amoureux sans cesse renouvelés.

Le dispositif ne laisse pas indifférent et questionne la place du spectateur, sans jamais le mettre mal à l’aise. Il y a bien des moments de trouble, notamment au début lorsqu’on ne distingue pas bien encore qui est acteur et qui ne l’est pas. Mais au fil des saynètes, la proximité avec les comédiens donne lieu à un espace de complicité partagée plus qu’à un sentiment de voyeurisme.

« Smoke Rings », d’après « Ring » de Léonore Confino © DR
« Smoke Rings », d’après « Ring » de Léonore Confino © DR

Pris sur le vif

Les huit acteurs incarnent une succession de personnages, reflétant ainsi les multiples facettes d’un couple. L’urgence de leur jeu alliée à la nécessaire synchronisation des deux itinéraires empruntés par le public participe du rythme du spectacle. Galvanisés plus que décontenancés par la proximité des spectateurs, les comédiens jouent chaque scène avec un investissement total. Les couples sont souvent surpris dans des moments de crise mais la tension quasi permanente est habilement nuancée par de beaux moments d’accalmies, notamment lors de passages chantés ou de scènes comiques imparables.

Car le texte de Léonore Confino brille par son humour souvent caustique, voire franchement noir. La plupart des scènes sont directement extraites de Ring, mais certaines ont été écrites spécialement pour la compagnie, notamment celles en lien avec le thème de la grossesse, directement inspirées par un membre de la troupe. Ces comédiens de haut vol, rompus aux codes du théâtre immersif, insufflent toute la vie déjà contenue de manière latente dans le texte de Léonore Confino. Une expérience théâtrale hautement recommandable ! 

Bénédicte Fantin


Smoke Rings, d’après Ring de Léonore Confino

« Ring » est publié aux éditions de L’Œil du Prince

Mise en scène : Sébastien Bonnabel

Assistante mise en scène : Laura Mariani

Avec : Marie Combeau, Marine Dusehu, Marie Hennerez, Pascale Mompez, Eric Chantelauze, Philippe De Monts, Stéphane Giletta et Emanuele Giorgi

Création lumière : Pierre Jouvion

Costumes et accessoires : Julia Allègre

Photo © DR

Théâtre Michel • 38, rue des Mathrurins • 75008 Paris

Réservations ouvertes jusqu’au 29 avril 2019, le lundi à 20 h 30 uniquement

Durée : 1 h 30

De 27 € à 39 €

Réservations : 01 42 65 35 02


À découvrir sur Les Trois Coups :

Parlons d’autre chose, de Léonore Confino, par Élisabeth Hennebert

Building, de Léonore Confino, par Élisabeth Hennebert