Maison ouverte à deux battants
Par Laura Plas
Certains la surnommaient « la Belle endormie », d’autres l’avaient crue souffrante. Voici que, ranimée par le riche projet de la Compagnie du Veilleur, la Maison Maria Casarès a ouvert les yeux sur mille projets. Jusqu’au 17 août, elle nous ouvre ses portes à deux battants. Prêts pour l’enchantement ?

La Maison Maria Casarès au rythme des saisons
Par Léna Martinelli
Directeurs de la Maison Maria Casarès, Johanna Silberstein et Matthieu Roy cultivent de belles ambitions pour les jeunes compagnies théâtrales et le territoire. Après trois semaines d’ouverture au public, la première saison estivale bat son plein. Jusqu’au 18 août, il est toujours possible d’assister à la visite contée, aux dîner et goûter spectacles.

Un rien, c’est tout ?
Par Léna Martinelli
C’est avec « Days of Nothing » que le festival Immersion de l’Onde s’est ouvert. Une pièce brillante de Fabrice Melquiot servie par une mise en scène subtile de Matthieu Roy et une interprétation hors pair.

L’assassaint
Par Sarah Elghazi
Le dogmatisme savamment cruel d’un adolescent et de sa communauté comme métaphore de la montée des extrêmes et du cloisonnement des certitudes qui définissent de plus en plus le champ politique contemporain…