Un éclairant « Pixel »
Par Léna Martinelli
Avec « Pixel », le chorégraphe Mourad Merzouki confronte des danseurs de hip-hop virtuoses à l’univers visuel de deux surdoués du numérique, Adrien Mondot et Claire Bardainne…

Merzouki nous met chaos !
Par Émilie Boughanem
Mourad Merzouki est connu pour ses audacieux dépassements des catégories artistiques. Avec « Boxe boxe », le chorégraphe relève un nouveau défi en invitant les danseurs hip-hop de la compagnie Käfig et le Quatuor Debussy à partager le même plateau ou, devrions-nous dire, le même ring. L’ambivalence opère magistralement, et la scène du Radiant-Bellevue tremble sous l’énergie stupéfiante de ce spectacle.

Avec Mourad Merzouki, le danseur devient le musicien de la lumière
Par Fatima Miloudi
« Yo Gee Ti », le nouveau spectacle du chorégraphe Mourad Merzouki a subjugué le public montpelliérain lors de la nouvelle édition du festival Montpellier danse 2012. De la magie qui tire les yeux.

« La culture pour tous passe aussi par l’exigence pour tous »
Par Valentin Lagares
C’est un danseur-chorégraphe de hip-hop dont les créations parcourent la France et le monde, qui semble poursuivre sereinement son ascension artistique. Mourad Merzouki, entre autres directeur de la Cie Käfig, a pris le 1er septembre 2009 les rênes du centre chorégraphique national (C.C.N.) de Créteil et du Val-de-Marne. Annoncé en juin dernier, cet évènement culturel est, curieusement, passé presque inaperçu.