« En attendant Godot », Samuel Beckett, Nuits de Fourvière, Lyon

En-attendant-Godot-Samuel-Beckett © Jean-Louis-Fernandez

Frères humains Par Trina MounierLes Trois Coups Dominique Delorme a fait un bien beau cadeau aux fervents de théâtre des Nuits de Fourvière avec la création de « En attendant Godot » de Samuel Beckett. Le spectacle, à l’image du travail d’Alain Françon, impeccable et passionnant, repose aussi sur la complicité qu’il entretient avec de grands comédiens. Une vraie réussite, un beau moment de […]

« Un tramway nommé désir », Tennessee Williams, Théâtre des Clochards Célestes, Lyon

Le mari, la femme et… la sœur Par Trina MounierLes Trois Coups Entouré de comédiens épatants, Benoît Martin confirme son talent avec cette nouvelle création. L’occasion de continuer sa recherche autour du rythme, des tempos, du hors champs. Pour aborder le premier volet du diptyque que présentaient Les Clochards (La Chatte sur un toit brûlant), je m’étais reportée au célèbre […]

Tout mon amour », Laurent Mauvignier, Théâtre du Rond-Point, Paris

Tout-mon-amour-Laurent-Mauvignier-Arnaud-Meunier © Pascale-Cholette

Portée disparue
Par Florence Douroux
C’est une plongée fulgurante dans une famille de survivants. « Tout mon amour », de Laurent Mauvignier évoque l’impossible deuil d’une petite fille disparue. Dans une mise en scène sobre et pertinente d’Arnaud Meunier, directeur de la MC2 de Grenoble, Philippe Torreton et Anne Brochet dans les rôles titres, font éclater l’orage lorsque l’impensable se produit.

« Éxécuteur 14 » d’Adel Hakim, Théâtre 14, à Paris

executeur-14-Adel-Hakim-Swann-Arlaud © Giovanni Cittadini Cesi

Un sourire aux dents de métal
Par Florence Douroux
Magnifique plaidoyer contre la guerre, « Exécuteur 14 », d’Adel Hakim dénonce l’engrenage ravageur dans lequel peut se perdre l’homme en proie à la haine. Swann Arlaud, mis en scène par Tatiana Vialle, s’empare de ce monologue du forcené au Théâtre 14, en faisant le pari de la sobriété.

« Chœur des amants », de Tiago Rodrigues, Théâtre des Célestins à Lyon

Choeur-des-amants-Tiago Rodrigues © Filipe Ferreira

Rêve d’amour
Par Trina Mounier
C’est un spectacle limpide, beau et bouleversant, simplissime et d’une technicité incroyable. Un hymne à l’amour, à l’autre, au temps, celui qui passe et celui qui nous construit. Le premier que Tiago Rodrigues a porté au plateau et qu’il reprend, plus de dix ans après.

« Onéguine », d’Alexandre Pouchkine, L’Azimut, à Antony

ONEGUINE -Jean-BELLORINI.jpg

En tournée
Annonce
Habitué des grands plateaux, Jean Bellorini nous surprend avec cette création intimiste. Pour restituer la poésie d’Eugène Onéguine, chef-d’œuvre de la littérature russe écrit dans les années 1820 par Alexandre Pouchkine, le metteur en scène a conçu un dispositif à mi-chemin entre spectacle et création sonore.

« Fanny », de Rébecca Déraspe, Théâtre Ouvert, à Paris

Fanny-Rébecca-Déraspe © Joseph-Banderet

Fanny n’a pas la forme
Par Laura Plas
Un texte presque boulevardier, une forme convenue qui ne permet pas aux comédiens d’échapper aux caricatures. « Fanny » démontre qu’on ne fait pas forcément du bon théâtre autour de questions passionnantes. Dommage pour ses trois interprètes.