Grands crocs et grands crus à la Maison Maria Casarès
Par Laura Plas
Enchanteresses, gentils ogres et beaux loups vous attendent à Alloue pour dévorer spectacles et mets du cru. Visite contée, goûter, apéro ou dîner-spectacle, il y en a pour tous les goûts, tous les âges. Là tout n’est que luxe (à la portée de tous) calme et voluptés !

Un nouveau continent belge
Par Trina Mounier
C’est sans doute le spectacle le plus étrange vu dans le Off d’Avignon, cette année. Un ovni à tous les niveaux : la thématique, le rythme, les références. « Des caravelles et des batailles » ne ressemble à rien de connu, déroute et s’incruste pourtant dans la mémoire.

Christiane Jatahy : atout chœur
Par Laura Plas
Abolir la frontière entre les gens et les genres en réinterprétant « l’Odyssée », tel est le pari que relève avec un immense talent Christiane Jatahy. S’aventurant sur les terres inconnues de l’intime et le la musique, elle vise juste et touche au c(h)œur.

Vent debout
Par Trina Mounier
« Désobéir », un titre qui claque. Quatre comédiennes portent ce spectacle avec une énergie et une sensibilité entraînantes. Un hymne au courage et à la volonté de jeunes femmes issues de l’immigration. C’est pour moi le spectacle le plus abouti de mon bref festival d’Avignon.

Julie Duclos, Maeterlinck et les amours interdites
Par Trina Mounier
On ne lit plus guère l’œuvre de l’écrivain symboliste Maurice Maeterlinck. Au Festival d’Avignon, Julie Duclos monte cependant « Pelléas et Mélisande », sans effacer tout à fait l’aspect compassé de sa poésie.

Les Francophonies avec Hassane Kassi Kouyaté, ça déménage !
Par Laura Plas
Nouveau nom, nouveaux lieux, et nouveau cap. Hassane Kassi Kouyaté, enfant du festival « Les Francophonies en Limousin », va puiser à ses origines pour lui ouvrir de nouveaux horizons. Décloisonnement, dialogues et exigence sont au programme de ce mandat audacieux.

La tentation de la mort
Par Trina Mounier
Pour son deuxième solo après « Seuls », Wajdi Mouawad retrouve ses obsessions mais aussi une virtuosité technique qui lui permet de naviguer à l’intérieur de ses identités multiples. « Inflammation du verbe vivre » emmène son double, Wahid, et les spectateurs, dans une émouvante traversée des enfers.

Qui veut faire la bête, fait parfois l’ange
Par Laura Plas
Si ces fauves semblent tourner parfois dans la cage des obsessions thématiques et formelles de Wajdi Mouawad, leurs rugissements défient les diktats de notre temps en pariant sur une narration feuilletonesque ambitieuse et en osant rage et ferveur. Inégal.

« Y a tout qu’est vrai »
Par Laura Plas
Sans avoir l’air d’y toucher, sans se poser ni même poser, Isabelle Lafon partage avec nous quelques instants à vif, des vues dont les lumières sont les acteurs. Un joli moment d’humanité et de cinéphilie.