« Somos », de la cie Bêstîas, Points communs à Pontoise

Somos-bestias-el-nucleo © Laure-VILLAIN © Laure Villain

Cirque de haute volée !

Par Léna Martinelli
Les Trois Coups

« Nous sommes », dit le titre du spectacle. Véritable hymne à l’entraide, ce mix de saltos, vrilles, tutus et techno est de la joie concentrée. Nous, on en redemande !

Eux, ils ont grandi dans le même quartier à Bogota, en Colombie. Enfants, ils rêvaient de la piste aux étoiles. Après avoir partagé la rue, ils se sont engagés corps et âmes dans l’acrobatie. Wilmer Marquez et Edward Aleman décident de se former à l’École nationale des Arts du Cirque de Châlons-en-champagne (CNAC). Issus de la 22promotion, ils sont mis en scène par David Bobee. Les voilà propulsés ! Être nés sous une bonne étoile ne suffit pas. Ils ont du talent. Beaucoup.

Somos clôt un triptyque évoquant la quête d’identité, ainsi que la beauté et la difficulté de ce qui réunit les hommes : après un duo de mains à mains traitant des rapport à l’autre (Quien Soy), puis un solo sur le cheminement individuel (Inquiétude), les amis s’entourent d’autres exilés pour explorer la possibilité d’être soi – un individu libre – parmi les autres. Avec ces « frères artistes », la compagnie Bêstîa succède désormais à la compagnie El Nucleo. Une famille de cœur.

Aujourd’hui, les six acrobates s’offrent à nous sous les projecteurs et ils mettent le feu à Pontoise. Créé en 2017, dans le cadre du festival SPRING, ils rencontrent un grand succès dans tous les festivals où ils passent. Après 140 représentations, le spectacle poursuit sa route.

Chaos, puissance et tendresse mêlés

Cet élan, on en retrouve l’essence dans le spectacle et dans le style de la compagnie. D’abord, les projectiles fusent. Traffic de poudre (utilisée par les athlètes pour ne pas glisser), tirs groupés, larcins… D’emblée, la menace plane. Après cette violence urbaine, les nuages de fumée revêtent des atours plus artistiques. Du chaos émergent alors le rêve, puis une réalité plus douce. De la haute voltige humaine.

Somos-bestias-el-nucleo © SYLVAIN FRAPPA
© Sylvain Frappa

Dans cet univers dépouillé, redessiné par de subtils jeux de lumières, ces gaillards investissent le plateau pour partager leur vision de l’amitié et leur soif de liberté. Par leurs corps, ils expriment les luttes individuelles et collectives qu’ils ont chacun menées pour l’émancipation. S’ils chutent, ils se relèvent, pour finir par virevolter.

Rien de fumeux dans Somos ! Ces amis ont développé leur style dans la rue. Les portés sont audacieux et les envolées tout aussi puissantes. Ils traduisent aussi leur complicité par la joie simple d’être ensemble. Main à main, jeux de mains, poignées de mains… À̀ la frontière du cirque, de la danse et du théâtre, le spectacle n’est pas dénué d’humour. 

Somos-bestias-el-nucleo © Mathieu Pothier
© Mathieu Pothier

Cette ode à la fraternité puise également dans le langage des signes, transposé ici dans celui de l’acrobatie. Ainsi, un salto arrière veut-il également dire merci. Les interprètes signent donc littéralement la chorégraphie. En rendant hommage à l’un des leurs, sourd et muet et resté au pays, ils espèrent que cette langue, bien que pratiquée par une minorité, puisse permettre à tous les hommes de se comprendre.

Alors, qui sommes-nous, en fait ? Nombreux et seuls, tout à la fois : des individus ensemble. Or, vivre en société n’est pas toujours facile. Mais se dépasser fait partie du métier des circassiens : au-delà des exploits physiques, ce spectacle transmet de belles valeurs, comme la répartition des forces, le dialogue, la confiance, l’appui et la persévérance, la solidarité. Assurément, de Somos, les Bêstîas sortent grandis. Plus forts que jamais. Et nous avec. 

Léna Martinelli


Somos, de la Cie Bêstîa

Mise en scène : Wilmer Marquez, avec la collaboration d’Edward Aleman

Avec : Jonathan Frau, Jimmy Lozano, Cristian Forero, Diego Moreno Ruiz

Création lumière : Elsa Revol

Création sonore : Butch Mac Koy

Régie générale : Laurent Lecoq

Création de costumes : Marie Meyer

Durée : 1 h 10

Publics : en famille à partir de 8 ans

Points communs – Nouvelle scène nationale Cergy-Pontoise / Val d’Oise • Théâtre des Louvrais • Place de la Paix • 95300 Pontoise

Le 11 et 12 juin 2021, à 20 h 30

De 6 € à 17 €

Réservations : 01 34 20 14 14 ou en ligne