« À plates coutures ! », de Carole Thibaut, espace Baudelaire à Rillieux‑la‑Pape

« À plates coutures » © Didier Pourrat

Laminées mais debout

Par Trina Mounier
Les Trois Coups

Elles ont été plus qu’un symbole, ces ouvrières des usines Lejaby de Haute-Loire, avec leur savoir-faire unique au monde, condamnées sur l’autel d’impératifs économiques sans scrupules, mais refusant d’être des victimes. C’est leur combat que met en scène la pièce écrite par Carole Thibaut à partir de leurs témoignages.

La metteuse en scène Claudine Van Beneden était en résidence à Yssingeaux à l’époque où l’entreprise a déposé le bilan. Elle a recueilli les paroles de ces femmes et a confié ce matériau à Carole Thibaut pour qu’elle en fasse un texte de théâtre capable de faire connaître une des grandes luttes ouvrières de ce début du xxie siècle. Au bout du compte, une pièce certes politique, certes militante, mais aussi émouvante, authentique, juste, avec des personnages sensibles loin de toute caricature. Ceux-ci racontent leur vie de tous les jours, leurs difficultés, leurs complicités, leurs déchirements, les trahisons, les enthousiasmes, la vraie vie en quelque sorte.

Sur le plateau transformé en atelier avec ses néons, ses postes de travail alignés, quelques caisses ici et là, une sorte de cage-portique qui servira d’appartement mais aussi de régie son, quatre femmes représenteront toutes les ouvrières de Lejaby. Elles cousent, assemblent des modèles de lingerie fine, connus dans le monde entier pour la délicatesse des finitions, le luxe des tissus, la beauté des formes. Ces femmes, dont le corps fatigué vêtu d’une blouse ressemble à celui de toutes les femmes des classes populaires, créent jour après jour les symboles de la séduction, de la sensualité des stars de magazine, des femmes de rêve. Jamais aucune d’entre elles ne pourra s’offrir ce qu’elle fabrique.

Quand on leur annonce la fermeture de l’usine, pourtant, elles relèvent la tête et refusent la fatalité, décidant de reprendre à leur compte la marque. Claudine Van Beneden va les suivre dans leur quotidien, nous transporter au cœur de leurs vies auxquelles cette lutte fera traverser des turbulences. Sa mise en scène est rapide, rythmée, constituée d’une succession de tableaux qui brossent des années de labeur et de vie tout court.

Le combat des ex-Lejaby

Sur le mur gris en fond de scène, des images démultiplient les quatre personnages : elles sont tout d’un coup nombreuses, elles nous tournent le dos et nous font face, elles deviennent incroyablement vivantes. Leur joie de vivre transparaît dans leurs danses improvisées et les tubes qu’elles entonnent en chœur, escortées par un Simon Chomel qui joue tous les rôles masculins, du patron autoritaire et ridicule au fils ado qui profite de la situation (les mères apprennent à sortir de chez elles) pour faire les 400 coups, au musicien qui les accompagne à la guitare électrique.

Bien entendu, la pièce acquiert une résonance amère quand on sait comment s’est terminé l’essai de reprise par Les Atelières réunies en S.C.O.P. Mais le sentiment dominant reste l’admiration devant le courage et la force de ces femmes que rien n’avait préparées à prendre leur destin en mains. 

Trina Mounier


À plates coutures !, de Carole Thibaut

Inspiré du combat des ex-Lejaby

Cie Nosferatu

Mise en scène : Claudine Van Beneden

Avec : Angeline Bouille, Barbara Galtier, Chantal Péninon, Claudine Van Beneden, Simon Chomel

Assistant à la mise en scène : Raphaël Fernandez

Musique : Simon Chomel

Scénographie : Sophie Toussaint

Regard chorégraphique : Yann Raballand

Lumière : Christophe Pont

Son : Magali Burdin

Photo d’À plates coutures ! : © Didier Pourrat

Espace Baudelaire • 83, avenue de l’Europe • 69140 Rillieux-la-Pape

04 37 85 01 50

Jeudi 19 mars 2015 à 20 h 30

Durée : 1 h 20

https://www.ville-rillieux-la-pape.fr/mairie/services-municipaux/culture-animation-sports-associations/

Tournée :

  • 27 mars 2015 à 20 h 30 au Tremplin de Beaumont (63)
  • 31 mars 2015 à 20 h 30 au Théâtre du Bordeau à Saint-Genis-Pouilly (01)
  • 30 avril 2015 à 20 h 30 au Majestic de Firminy (42)
  • 25 juin 2015 à 19 h 30 à La Rize de Villeurbanne (69)
  • 10 au 14 mai 2016, Maison des métallos à Paris
  • 4 février 2017 – Théâtre de Montélimar (26)
  • 7 mars 2017 – Tournon-sur‑Rhône (07)
  • 9 mars 2017 – Théâtre de la Région de la Vallée d’Aoste (Italie)
  • 17 mars 2017 – A.T.P. de Villefranche-de‑Rouergue (12)
  • 19 mars 2017 – Théâtre du Peuple de Millau, A.T.P. (12)
  • 23 mars 2017 – Théâtre Christian-Ligier de Nîmes (30)
  • 25 mars 2017 – Théâtre de Chenôve (21)
  • 4 avril 2017 – Théâtre de Saint-Lô (50)
  • 27 avril 2017 – Théâtre Gérard-Philipe à Orléans (45)
  • 18 mai 2017 – Théâtre des 3-Pierrots de Saint‑Cloud (92)
  • 26 mai 2017 – Festival de Crémieu (38)