Benoît Lavigne succède à Philippe Person au Lucernaire à Paris

Benoît Lavigne © Mirco Magliocca

Communiqué

Annonce
Les Trois Coups

Benoît Lavigne succède à Philippe Person au poste de directeur du Lucernaire détenu par les éditions L’Harmattan.

Après six ans passés à la direction du Lucernaire, le comédien et metteur en scène Philippe Person part pour de nouvelles aventures. En septembre, il ouvrira notamment une école de théâtre toujours au sein du même lieu qu’il affectionne tant.

C’est dans une dynamique commune que Benoît Lavigne reprend la direction du Lucernaire. L’artiste metteur en scène, qui connaît bien le Lucernaire et ses particularités pour y avoir monté plusieurs pièces telles que la Salle 6 de Tchekhov, la Jalousie du Barbouillé de Molière et Doit-on le dire de Labiche, confirme vouloir garder l’identité atypique du théâtre tout en valorisant toujours sa programmation éclectique.

Benoît Lavigne, aussi connu pour ses succès comme Baby Doll de Tennessee Williams au Théâtre de l’Atelier (avec Mélanie Thierry [7 nominations aux molières]), ou encore Love Letters de A.R. Gurney au Théâtre Antoine avec Anouk Aimée et Gérard Depardieu, arrive avec sa proche collaboratrice Karine Letellier dans ce lieu qu’ils affectionnent tant et cela afin de poursuivre et de développer le projet magnifique et ambitieux du Lucernaire dans ses diverses activités artistiques durant les prochaines années.

À propos du Lucernaire

Le Lucernaire, après avoir été créé en 1968 par Christian Le Guillochet et Luce Berthommé, s’installe en 1975 dans une ancienne usine de chalumeaux, rue Notre-Dame-des-Champs. Devenu un lieu de création incontournable, nombreux sont les comédiens qui ont fait leurs débuts au Lucernaire comme Laurent Terzieff, Gérard Depardieu ou Dany Boon. Des milliers d’artistes parmi lesquels Jacques Higelin, Gustave Parking, Michel Boujenah, Sylvie Joly, Michael Lonsdale, Claude Piéplu, plus récemment Chris Esquerre, sont venus au Lucernaire présenter leur création.

De jeunes compagnies y ont également connu un fantastique succès comme le Tour du monde en 80 jours par Sébastien Azzopardi ou encore les Fourberies de Scapin par Arnaud Denis.

Repris par les éditions L’Harmattan en 2004, Le Lucernaire fédère aujourd’hui trois salles de théâtre, trois salles de cinéma, une librairie, un lieu d’exposition, un restaurant et un bar, où se rencontrent artistes, spectateurs et professionnels.

Les Trois Coups

Lire aussi « l’Ours », « la Folle Nuit », « la Demande en mariage », d’Anton Tchekhov (critique), Off du Festival d’Avignon 2010, Les Béliers à Avignon


http://www.lucernaire.fr/beta1/index.php

Photo de Benoît Lavigne : Mirco Magliocca