« Birdie », d’Agrupación Señor Serrano, Chantiers d’Europe, Théâtre de la Ville à Paris

« Birdie » de Agrupación Señor Serrano, avec Ferran Dordal, David Muñiz, Àlex Serrano © Pascal Gorriz

Psychose de l’indifférence, vertigo de l’intelligence

Par Laura Plas
Les Trois Coups

Jouant en virtuoses des images et des références, les membres d’Agrupación Señor Serrano développent une vertigineuse réflexion sur le comportement psychotique des pays riches face à la migration. Un spectacle impeccable et élégant que le grand Hitchcock n’aurait pas désavoué !

Les Chantiers d’Europe qu’organise le Théâtre de la Ville sont, chaque année, l’occasion de découvrir les pépites que recèlent les scènes européennes. Leur programmation est éclectique (chant, danse, théâtre) ; leurs participants viennent de pays différents mais ont en commun la jeunesse et leur créativité.

Créatifs, les membres d’Agrupación Señor Serrano le sont au plus haut point. Birdie est en effet une insolite hybridation de polar, de leçon d’herméneutique et de pamphlet. On y retrouve la complexité d’un Borges ou, si l’on se situe dans le domaine cinématographique, celle d’un film d’Hitchcock. Les Oiseaux font d’ailleurs ici l’objet d’une mise en abyme géniale et profonde. La forme du spectacle est tout aussi originale puisque le spectacle mêle manipulation, création sonore et vidéo. Et si le groupe a été déjà récompensé à la Biennale de Venise, c’est que la maîtrise des artistes est, dans tous ces domaines, impressionnante.

« Birdie » de Agrupación Señor Serrano, avec Ferran Dordal, David Muñiz, Àlex Serrano © Pascal Gorriz
« Birdie » de Agrupación Señor Serrano, avec Ferran Dordal, David Muñiz, Àlex Serrano © Pascal Gorriz

Ludisme et vérité

Ajoutons que l’alliance des genres et des formes est fondée sur des associations foisonnantes de mots, d’images et de références. Velasquez, Swift ou Rothko dialoguent en particulier avec des extraits, des images arrêtées du film d’Hitchcock. Et ce jeu-là est si dense qu’il sollicite sans cesse l’intelligence et la collaboration du spectateur. C’est pourquoi, le spectacle met en accusation tout en laissant une grande liberté.

Certes, on pourrait trouver quelque chose de glacé dans le dispositif. On n’est pas dans l’empathie, dans le sentiment. Cependant, le fait même que les artistes apparaissent comme de simples manipulateurs froids et efficaces permet de refléter l’indifférence repue de ceux qui vivent du bon côté du grillage. Le groupe fait par ailleurs le choix d’une voix off déconcertante, mais révélatrice d’une remise en cause de la terreur obsidionale des États européens.

En définitive, le spectacle est à savourer, comme on se délecte d’un film du grand Hitch : avec la délectation de l’intelligence et la question lancinante de savoir si on a tout compris. 

Laura Plas


Birdie, de Agrupación Señor Serrano

Création : Ferran Dordal, Paul Palacios, Àlex Serrano

Avec : Ferran Dordal, David Muñiz, Àlex Serrano et la voix de Simone Milsdochter

Durée : 1 heure

En espagnol surtitré en français

À partir de 15 ans

Teaser vidéo

Photo : © Pascal Gorriz

Espace Cardin • 1, avenue Gabriel • 75008 Paris

Dans le cadre des Chantiers d’Europe

Le 17 et le 18 mai 2018, à 19 heures

De 5 € à 18 €

Réservations : 01 42 74 22 77