« Buzz », du Ramdam Collectif, Nouveau théâtre de Montreuil, à Montreuil

Une pièce à partager

Par Bénédicte Fantin
Les Trois Coups

Le Ramdam Collectif joue la carte de la fausse conférence et délivre une satire hilarante de notre société hyper connectée. En reprenant tous les codes du pitch marketing, les trois consultants présents sur scène dévoilent leur stratégie pour enfin faire du théâtre « un objet culturel compétitif ». Un programme savoureux !

Alors que résonnent les mots de Tchekhov dans la salle, on s’attend à assister à une énième variation autour de la Mouette dans une mise en scène ultra contemporaine, jusqu’à ce que les comédiens rompent le quatrième mur, allant jusqu’à demander au public de rallumer les téléphones portables. Fini le théâtre conceptuel dans tout ce qu’il a de plus fumeux, la sacralisation du texte et les pièces catastrophistes ! Il est justement venu le temps des « formes nouvelles » évoquées par le personnage de Trigorine dans la Mouette. Les trois consultants de la start-up Ramdam entendent bien appliquer leur génie créatif et leur savoir-faire marketing au marché « théâtre », qui reste « le produit culturel le moins bien exploité » aujourd’hui. Le diagnostic est simple : il faut se recentrer sur les best sellers, les larmes, le rire, le buzz en live et l’hyper-réalisme.

Une satire bien amenée

La démonstration fournit aux comédiens l’occasion de construire trois personnages de consultants délirants mais tout à fait crédibles. Le recours au jargon marketing dans tout ce qu’il a de plus agaçant, l’attirail d’objets technologiques censés appuyer la présentation, ou l’adoption de postures qui se veulent toujours cools et dynamiques sont autant de traits poussés à l’extrême. Ils laissent peu de doute sur la dimension satirique de l’exposé. Pourtant, les membres de l’agence font preuve d’un professionnalisme à toute épreuve. Qu’il s’agisse de positionner Stromaë comme un dramaturge bancable ou de faire faire un Harlem Shake au public, les orateurs suivent consciencieusement le fil de leur démonstration.

« Buzz » du Ramdam Collectif © C. Goldo

Conformément aux recommandations de la start-up Ramdam, l’interactivité est au centre de ce spectacle et pousse le spectateur à participer au renouvellement du « produit théâtre ». L’adresse permanente au public, encouragé à « liker, partager… », est un running-gag représentatif de ce que le spectacle entend justement pointer du doigt. Car ne nous y trompons pas : le collectif épingle ce qu’il prétend défendre, à savoir, rendre le théâtre sexy en usant des leviers marketing du moment. Grâce à une bonne dose d’autodérision et à la folie douce du collectif belge, cette fausse-conférence intelligente offre un beau moment de liesse collective. 

Bénédicte Fantin


Buzz, du Ramdam Collectif

Mise en scène : Cédric Coomans, Jérôme Degée, Julie Remacle, Jean-Baptiste Szezot

Avec : Cédric Coomans, Jérôme Degée, Jean-Baptiste Szezot

Production et assistanat général : Julie Remacle

Régie générale : Isabelle Deer, Nicolas Marty

Durée : 1 h 10

Photo : © C. Goldo

Nouveau théâtre de Montreuil • Salle Maria Casarès • 63, rue Victor Hugo • 93100 Montreuil

Du 16 au 24 janvier 2018, tous les jours à 20 heures, sauf le samedi 20 janvier à 19 heures

Représentations scolaires : jeudi 18 et vendredi 19 janvier à 14 h 30

De 8 € à 23 €

Dans le cadre de L’âge des possibles, temps fort autour de la nouvelle génération, du 16 janvier au 16 février 2018

Réservations : 01 48 70 48 90


À découvrir sur Les Trois Coups :

☛ Tango, verduras y otras yerbas, sur une idée originale de Jorge Rodriguez et Camilla Saraceni, par Sylvie Beurtheret

 S’agite et se pavane, d’Ingmar Bergman, par Ingrid Gasparini

Laisser un commentaire