Entretien avec Armelle Hédin, pour « le Cabaret extraordinaire »

« le Cabaret extraordinaire » © Stella K

« Le Cabaret extraordinaire »,
ou l’idée folle
d’une productrice
qui en a

Par Lise Facchin
Les Trois Coups

Avril en septembre, structure de production pas comme les autres, a réuni ses artistes dans un même spectacle. Une idée de génie pour sortir l’entreprise de l’impasse et de la sinistrose ambiante. Rencontre avec Armelle Hédin, véritable amazone du spectacle vivant.

Énergique et passionnée, cette ancienne metteuse en scène a du flair pour dénicher des artistes aux talents inédits. Yanowski [et ici] ? C’est elle. Les Sea Girls ? Encore elle. Le Grandiloquent (et Petitloquent) Moustache Poésie Club ? Toujours elle ; et il y en a d’autres (http://www.avrilenseptembre.fr) ! Comme si ce n’était pas assez, a germé sous son crâne bouillonnant l’idée saugrenue – mais géniale – de réunir tous les artistes de sa production dans un spectacle commun 1. Une idée simple, presque toute bête. Mais là où ça change tout, c’est que loin de se contenter d’en rêver, Armelle Hédin a retroussé ses manches de productrice, remis sa casquette de metteuse en scène et, fouette cocher !, en route pour l’aventure… Elle l’a fait.

Avec une grande force de persuasion, la dame d’Avril en septembre a réussi à convaincre tout le monde de se lancer dans ce projet titanesque, parvenant à unir autour d’un même spectacle des artistes aux carrières différentes, aux disciplines variées (cirque, chant, mime, slam, revue, théâtre…), et surtout aux publics parfois dissonants. L’enjeu, pourtant, était là : que les univers poétiques de ces artistes improbables s’appuient les uns sur les autres, qu’ils s’entraident, se servent, se mettent en valeur et dialoguent.

Dans un monde de plus en plus difficile, comment ne pas convenir que c’est dans la création d’un spectacle commun que l’on réussit à se stabiliser pour conserver son énergie, et produire quelque chose de singulier, d’original et de profond ? Cela signifie aussi, d’un point de vue pragmatique, de mutualiser les coûts, les compétences, le réseau de presse et de programmateurs, les invitations et les publics. Ce qui double, triple, voire quadruple les retombées… Que l’on ne se méprenne pas pour autant : il ne s’agit pas d’un catalogue à racoler des dates et des spectateurs ! C’est un véritable spectacle, exigeant et délirant, à l’image de ses interprètes et, qui plus est, doté de la maîtresse de cérémonie la plus espagnole, la plus diva, la plus drôle et la plus envoûtante qui soit : Maria Dolores.

Il faut dire aussi qu’Avril en septembre n’est pas une organisation comme les autres. Après quinze ans de mise en scène, Armelle Hédin a créé son entreprise de production avec un double objectif, humain et artistique : de la singularité, avec des artistes exigeants dont les mondes soient profondément originaux, et une relation qui s’installe sur le long terme. Il s’agissait pour elle d’accompagner le développement des artistes au fil de leurs projets. Si une production est moins bonne qu’une autre, ce n’est pas une affaire : son métier, c’est de défendre les artistes, de faire en sorte qu’ils vivent de leur travail, leur permettre d’avancer, de grandir et de croire en eux.

Il est bien rare, sur les planches parisiennes, parfois fort guindées, de voir un tel regroupement joyeux d’artistes sur scène. Les villes de province, elles, glissent doucement vers le phénomène du spectacle moins fourni (parce que aussi moins cher) et sérieux parce que bon, la culture tout de même… Nul doute que la tournée du Cabaret, prévue dans toute la France, jette un peu des paillettes et du rêve sur les plateaux et dans les yeux d’un public qui en a bien besoin.

Et si ce n’est pas suffisant pour vous convaincre, Avril en septembre a concocté une bande-annonce (https://www.youtube.com/watch?v=YunHEMa09Ag) à donner l’eau à la bouche. Allez allez, riez ! Rêvez ! 

Lise Facchin

  1. LesTroisCoups.fr était là à la présentation de presse du spectacle, il y a un an. La tournée n’étant pas programmée à l’époque, décision fut prise de le soutenir au moment opportun, soit maintenant !

le Cabaret extraordinaire en tournée :

  • Le 26 janvier 2016 au Palais des congrès du Mans
  • Le 29 janvier 2016 aux Fuseaux, à Saint-Diziers
  • Le 2 et le 3 février 2016 au Café de la danse, à Paris
  • Le 27 février 2016 au centre culturel Marx-Dormoy, à Grand-Quévilly
  • Le 4 avril 2016 à l’espace 93 – Victor-Hugo, à Clichy-sous-Bois
  • Le 9 avril 2016 au centre culturel Pompidou, à Vincennes
  • Le 15 avril 2016 au Palais des festivals-Théâtre Debussy, à Cannes
  • Le 26 avril 2016 à l’Embarcadère, à Saint-Sébastien-sur-Loire

http://www.avrilenseptembre.fr/