Festival La Grande Échelle, Le Monfort à Paris

Mule-Hélène-Leveau-Aviva-Rose-Williams © Hélène Alline « Mule », d’Hélène Leveau et Aviva Rose-Williams © Hélène Alline

À la bonne échelle

Par Laura Plas
Les Trois Coups

Dix-sept propositions payantes ou gratuites, en extérieur ou en salle : ce week-end, le festival La Grande Échelle a battu son plein au théâtre Monfort. L’Adami était la magicienne marraine de cet heureux évènement auquel on souhaite une longue vie.

On ne pouvait rêver mieux que le Monfort pour accueillir dans son tipi architecturé, sa cabane et ses espaces buissonniers un festival de créations jeune public. De surcroît, le lieu s’est paré de ses plus belles guirlandes, il a aménagé des espaces insolites et mis ses salles à l’échelle des enfants. C’est dans ce beau cadre qu’étaient proposés des spectacles de théâtre et de cirque, mais aussi de la danse, de la musique et des ateliers de création pour les enfants. De quoi faire la peau aux dimanches d’ennui, de quoi aussi trouver spectacle à son goût. En voici un tout petit échantillon.

Aux amateurs de belles histoires bien écrites et bien contée, on conseillera sans aucune hésitation Fracasse, ou les enfants des Vermiraux. Rien d’étonnant à ce que la Compagnie des Ô tourne depuis plusieurs années ce spectacle. C’est une histoire fabuleuse qui fait un pied de nez à la misère. Les désastreuses et fabuleuses aventures des orphelins Vermiraux sont narrées par trois conteurs engagés qui mêlent habilement la narration et la discussion. Ils créent une belle complicité avec le public dont la participation n’est pas un effet de manche. Le spectateur est le héros de cette épopée picaresque.

Fracasse-ou-les-enfants-des-Vermiraux-Nicolas-Turon © CC
« Fracasse ou les enfants des Vermiraux », de Nicolas Turon © CC

Quant à la scénographie, elle nous invite à décadenasser notre imagination pour rêver batailles d’édredons, révoltes de cantine, amours magnifiques, sous l’égide du meilleur antidote au malheur : Le Capitaine Fracasse de Théophile Gautier. Une belle démonstration des pouvoirs de l’imagination et du théâtre !

Bizarre, vous avez dit bizarre ?

Les plus grands des enfants, ceux qui n’ont pas froid aux yeux, ou qui aiment l’étrange, apprécieront Wa Wilder Man, un ovni sur la peur de l’autre. Par sa scénographie, et surtout par son impressionnante régie, la pièce nous propose une rencontre du troisième type où nous sommes les envahisseurs. Des créatures informes ont ainsi le culot de nous trouver bizarres, de nous inviter à déguerpir ! Par terreur de notre différence, elles tentent de nous faire peur, à leur tour. Mais derrière les masques de carton-pâte semblent se cacher… des êtres qui nous ressemblent. L’allégorie est bien vue, les interprètes convaincantes. Reste à surmonter la peur de ce qu’on ne connaît pas, comme forme de spectacle aussi.

Enfin, les amateurs de cirque ont pu découvrir Mule, un spectacle acidulé pour deux circassiennes et un paquet de chips. Si cette pièce pourrait être un peu resserrée, elle associe une grande maîtrise des portés et acrobaties à une tonalité burlesque. Opposition des corps, rapport ludique avec l’objet, comique naïf et cruel à la fois, le duo de Mule s’amuse des codes comiques. Et si les prouesses impressionnent les grands, les enfants rient autant qu’ils s’indignent des jeux de pouvoirs et de massacre… Heureusement, tout finit bien !

Le festival proposait, on le voit, un bel éventail de propositions. C’était donc l’occasion de battre en brèche des idées galvaudées sur le spectacle jeune public et d’aiguiser la curiosité des petits pour le spectacle vivant : une réussite. 

Laura Plas


Fracasse ou les enfants des Vermiraux, de Nicolas Turon

Mise en scène : Nicolas Turon

Avec : Fayssal Benbhamed ou Fabrice Houillon ou Jérôme Rousselet, Nicolas Turon, Laura Zauner

Compagnie des Ô

Durée : 1 h 05

À partir de 8 ans

Présentation du spectacle

Le vendredi 11 octobre à 10 heures et 18 heures, et le samedi 12 octobre 2019 à 14 heures

Wa Wilder Man-Bas les masques, de Karolien De Bleser

Mise en scène : Karolien De Bleser

Avec : Liesje De Backer, Amber Goethals et Sarah Vangeel

Compagnie Barbarie

Durée : 55 minutes

À partir de 12 ans

Le samedi 12 octobre à 16 heures et 18 heures

Présentation du spectacle

Mule, d’Hélène Leveau et Aviva Rose-Williams

Avec : Hélène Leveau et Aviva Rose-Williams

Collectif À Sens unique

Durée : 50 minutes

À partir de 6 ans

Présentation du spectacle

Le dimanche 13 octobre à 15 heures

Le Monfort • 106, rue Brancion • 75015 Paris

Dans le cadre du festival La Grande Échelle

Du 11 au 13 octobre 2019

De 10 € à 20 €, avec des spectacles gratuits

Réservations : 01 56 08 33 88