Focus sur deux spectacles jeune public dans le In et le Off d’Avignon

« Léonie et Noélie », de Nathalie Papin © Christophe Raynaud de Lage « Léonie et Noélie », de Nathalie Papin © Christophe Raynaud de Lage

S’envoler… ou pas

Par Lorène de Bonnay et Frédérique Favre
Les Trois Coups

« Marre mots », spectacle musical destiné aux enfants, fait battre les ailes de l’imaginaire : c’est notre petit coup de cœur du Off d’Avignon. En revanche, « Léonie et Noélie », dans le In, ne nous a pas emportées.

Coté Off, Marre mots, spectacle musical de Yoanna et Brice Quillion

« Marre Mots » de Y. et B. Quillion ©  Lu Sanslogo
« Marre Mots » de Y. et B. Quillion ©  Lu Sanslogo

L’enfance, temps de l’innocence ? Pas tout à fait : le temps des questions, des chamailleries, des bouderies, et des parents qui divorcent. Aucune complaisance dans les chansons enjouées ou poignantes de Brice et Yoanna Quillion. Dans leur spectacle concert, le monde est regardé à hauteur d’enfant, à cet âge où il n’y a encore ni routine ni évidence, parce que chaque nouvelle expérience est entièrement inédite.

Alors, les chansons surgissent comme des réactions spontanées, des cris, des rires et des colères. Face à ce que la vie nous balance, à ce qu’elle leur envoie, à ces marmots qui ont bien des raisons d’en avoir marre du monde des grands.

Les deux musiciens plongent dans l’univers du jeu comme des enfants. Ils jouent de la voix, ils jouent leurs personnages : garçon manqué ou garçon sensible, sans à priori. Armée de couettes et d’un accordéon, Yoanna se fâche. La guitare au poing, Brice s’enfuit. Ils s’amusent avec l’énergie vive des histoires de récrés bruyantes et vraies. Marre mots est un spectacle plein d’émotions à prendre en plein cœur.

Côté In, Léonie et Noélie, de Nathalie Papin

« Léonie et Noélie », de Nathalie Papin © Christophe Raynaud de Lage
« Léonie et Noélie », de Nathalie Papin © Christophe Raynaud de Lage

La pièce jeune public, inspirée des rapports de gémellité entre la mère et la tante de l’autrice, s’intéresse à un autre moment majeur de la jeunesse : la séparation et l’envol deux jumelles monozygotes de seize ans. L’une veut maîtriser tous les mots du Larousse, l’autre est passionnée par l’escalade des toitures. Entre fusion, agression et transgression, Léonie et Noélie se cherchent. Mais la rencontre avec un jeune homme provoque une scission salvatrice – aux allures de cataclysme cosmique –  entre les sœurs.

La dualité, évidemment trouble, des adolescentes, est soulignée à grands traits par le parallélisme et la symétrie des costumes de style manga, la présence de deux jumeaux masculins (freeruns volant dans toute la chapelle) et la scénographie : deux écrans vidéos se font face et « dialoguent » avec le plateau. Le motif de l’envol est également très appuyé, puisque le décor représente des toits, les films montrent des nuages ou des gratte-ciels, les Boréades performers portent des ailes. Enfin, des plumes enneigent l’espace, à l’instant crucial, final, du saut dans le vide. Les signes scéniques, décidément, sont trop manifestes, et ne titille pas l’imaginaire.

Si le texte et le jeu des comédiennes ne constituent pas les points forts du spectacle, la création vidéo est remarquable. Claire Nebout, Bernard Menez, Denis Lavant, Yann Collette, figures initiatiques auxquelles sont confrontés les fillettes Aliénor et Apolline Touzet, se trouvent convoqués pour déployer la fable. L’atmosphère générale ainsi créée, liée aux images, aux sons, aux chorégraphies acrobatiques, au lien ambivalent des jumelles (mi-filles mi-vieilles femmes, comme dans certaines représentations des Bonnes de Genet) impressionnera sûrement le jeune public. 

Lorène de Bonnay et Frédérique Favre


Marre mots, de Yoanna et Brice Quillion

Textes et musique (chant, accordéon, guitare) : Yoanna et Brice Quillion

Mise en scène : Chloé Schmutz

À partir de 6 ans

Avec : Yoanna Quillion, Brice Quillion

Durée : 50 minutes

Teaser vidéo

Photo : ©  Lucie Locqueneux

Théâtre de l’Arrache-Cœur • 13, rue du 58e Régiment d’Infanterie • 84000 Avignon

Dans le cadre du Off d’Avignon

Réservations : 04 86 81 76 97

Du 6 au 29 juillet 2018, à 10 h 30, relâche le mercredi

De 7 € à 13 €


Léonie et Noélie, de Nathalie Papin

Texte publié aux éditions l’école des loisirsGrand prix 2016 de littérature dramatique jeunesse (Artcena)

Mise en scène : Karelle Prugnaud

À partir de 8 ans

Avec : Justine Martini, Daphné Millefoa, Yoann Leroux, 
Simon Nogueira

Durée : 1 heure

Teaser vidéo

Photo : © Christophe Raynaud de Lage

Chapelle des Pénitents blancs • Place de la Principale • 84000 Avignon

Dans le cadre du Festival d’Avignon

Réservations : 04 90 14 14 14

Du 16 au 23 juillet 2018 à 15 et 18 heures, relâche le 19

De 10 € à 20 €