« Krafff », Théâtre de l’Alizé à Avignon

Krafff © D.R. Krafff © D.R.

Le toucher du bout du kraft

Par Anaïs André‑Acquier
Les Trois Coups

Dérouler, couper, plier, compresser, tordre.

Le froissement du papier glisse jusqu’aux oreilles.

Dérouler, couper, plier, compresser, tordre, assembler.

Un corps prend forme.

Torsader, nouer.

Plier, replier. Fixer.

Un bonhomme se dessine.

Naissance merveilleuse d’un être de papier.

Découverte de ce corps si fragile aux premiers pas incertains.

En face, un homme danse.

Regards croisés…

« Il est étrange ce personnage qui remue ! Qui est-il ? Que fait-il ? » C’est ce que pourrait bien se dire le personnage manipulé.

Cette figure de papier, Krafff, timidement reproduit les mouvements du danseur. Un duel sympathique s’installe : qui saura mieux faire ce pas, ce saut, ce geste ? L’homme ou l’être de papier ? Confrontation ou élan généreux ?

Se nourrir de l’autre. S’effleurer, se toucher du bout du kraft.

La créature éphémère, par le souffle léger du danseur, s’épanouit dans les airs.

Quatre ombres, furtives et agiles, dans l’écoute et en rythme, rôdent autour de la marionnette pour lui donner toute son aisance.

Krafff, par sa puissance visuelle, interroge notre condition d’être humain.

Belle rencontre entre deux danseurs de chair et de papier.

Moment de grâce et de poésie à s’en mettre plein les yeux… 

Anaïs André‑Acquier


Krafff

Théâtre de Romette • zone artisanale • le Monage • 43700 Coubon

04 71 04 93 39

theatre.romette@libertysurf.fr

Mise en scène : Johanny Bert

Assisté de : Chantal Péninon

Chorégraphe invité : Yan Raballand

Regard complice : Evguenia Chtchelkova

Conception marionnette : Judith Dubois

Création lumière : Gilles Richard

Interprétation : Maxime Dubreuil, Julien Geskoff, Maïa Le Fourn, Christophe Noël, Yan Raballand

Photographies : Vincent Jolfre

L’Alizé • 15,rue du 58e-Régiment-d’Infanterie • Avignon

Réservations : 04 90 14 68 70

Du 6 au 27 juillet 2007 à 14 h 45

Durée : 30 minutes

Tarifs : 10 € et 7 €