« la Conférence », d’Emma la clown et Catherine Dolto, Théâtre Sorano à Toulouse

« La Conférence », d’Emma la clown et Catherine Dolto © D.R.

La vie, le rire, les bébés

Par Diane Launay
Les Trois Coups

« La Conférence », c’est une conférence bien sûr, car il y a des micros et un ficus, mais c’est surtout un spectacle qui fait du bien. Emma la clown et Catherine Dolto y parlent de la psychanalyse, des clowns et des bébés. Comment embrasser la vie… et se débarrasser de ses peurs.

La Conférence, c’est avant tout un objet théâtral non identifié, qui traite de sujets un peu particuliers qui provoquent, au choix, la sympathie ou l’inquiétude : les clowns, les thérapeutes et les nouveau‑nés. Catherine Dolto, fille et héritière intellectuelle de Françoise Dolto, y développe très sérieusement les fondements de sa discipline, l’haptonomie, c’est‑à‑dire l’approche du soin thérapeutique par l’affectif. Pendant ce temps, Emma la clown détourne, distancie et met en scène ces propos…

Le spectacle s’ouvre sur la présentation des deux thèmes centraux de la conférence : les rapports entre le clown et le nouveau‑né, et les rapports entre le clown et le thérapeute. Ces rapprochements prêtent à rire et soulèvent d’intéressantes questions : par exemple, le thérapeute est‑il comme un clown, mais en moins drôle ? En réalité, la figure du thérapeute est très peu abordée, et Freud apparaît – sacrilège – sous la forme d’un sanglier en peluche. Il y a des sujets plus passionnants à traiter, des sujets plus fragiles aussi… Et tout d’abord, le clown. On apprend que Catherine Dolto a elle‑même étudié le clown et le théâtre à Paris avec Jacques Lecoq… avant de se tourner vers la médecine.

Le clown, c’est un ancien désespéré

Le clown, c’est, selon Catherine, un « état » qui dépasse le rire, le clown étant, par sa présence, tout à la fois ailleurs et au plus profond de lui‑même. Le clown est volontairement et férocement naïf : il croit à tout et se moque de tout. Il refuse d’être raisonnable et cultive son rapport affectif spontané à ceux qui l’entourent. Il n’a pas peur de se promettre l’impossible. Il a beaucoup d’amour à donner et à recevoir, et cette générosité qui s’exprime à travers le rire, selon Catherine Dolto, « parle des larmes qui dorment dans notre cœur ». Bref, il est essentiel à la vie. La Conférence nous parle du clown qui est en chacun de nous, et de la nécessité de ne pas le laisser mourir… Le clown fait du bien, il exerce une action thérapeutique sur les autres, et aussi sur lui‑même, car le clown, c’est toujours, et en premier lieu, un ancien désespéré.

Peut-être y aurait‑il moins de désespérés si les parents avaient connaissance des méthodes de Catherine Dolto pour accompagner la grossesse et la naissance des nouveau‑nés ? Le spectacle fait une large part aux théories de Dolto concernant les fœtus et les bébés : ceux‑ci, très tôt, accumulent des expériences, des rencontres, des goûts et des dégoûts qui seront déterminants pour leur vie future. Dès la naissance, ils recherchent tout ce qui fait signe pour se créer des repères : cette quête de sens est ce qui fonde l’être humain. Une série de photos gigantesques de bébés, projetées sur scène, nous mettent d’ailleurs face à leur expressivité et leurs interrogations… L’intelligence et l’éveil sont déjà là.

La Conférence, c’est un peu la défense des faibles contre les forts, de ceux qui ont besoin d’amour contre ceux qui en ont peu à donner. C’est aussi une incitation à la liberté que l’on peut trouver en osant rire de soi, de ses travers, de ses propres névroses et obsessions. Meriem Menant, alias Emma la clown, maîtrise fabuleusement son jeu. Elle fait jaillir d’elle‑même un rire grinçant, animal, puis tire la langue comme pour nous montrer l’intérieur d’elle‑même… Tour à tour touchante et provocante, elle semble mettre au défi tous ceux qui se croient importants sur cette terre. Un acte essentiel, salvateur et libérateur. 

Diane Launay

Voir aussi Emma la clown sous le divan, Emma la clown et son orchestre.


la Conférence, d’Emma la clown et Catherine Dolto

Compagnie La Vache libre • 2, rue Anatole-Le-Braz • 22590 Pordic

01 42 01 30 80

Site : www.emmalaclown.com/index.htm

Courriel : contact@blueline.fr

meriem@emmalaclown.com

Avec : Meriem Menant et Catherine Dolto

Régie : Romain Beigneux Crescent

Photo : © D.R.

Théâtre Sorano • 35, allées Jules-Guesde • 31000 Toulouse

Site du théâtre : http://sorano-julesjulien.toulouse.fr

Courriel de réservation : infos.sorano-julesjulien@mairie-toulouse.fr

Réservations : 05 81 91 79 19

Le 6 octobre 2012 à 20 h 30, le 7 octobre à 16 heures

Dès 14 ans

Durée : 1 h 30

18 € | 16 € | 10 €

Tournée :

  • Dimanche 4 novembre 2012 à 17 heures à Plozevet (29), salle Avel‑Dro
  • Samedi 17 novembre 2012 à Sérignan (34), La Cigalière
  • Jeudi 29 novembre 2012 à Paris, salle Gaveau