« la Meute », du collectif La Meute, l’Avant Seine à Colombes

la Meute © Ben Hopper la Meute © Ben Hopper

La Meute : une performance sacrément couillue !

Par Léna Martinelli
Les Trois Coups

Le spectacle du collectif La Meute créé en 2012 continue de tourner. Les membres de cette troupe sont bourrés de talent et drôlement fortiches. Un divertissement de haute volée à voir absolument !

La Meute, groupe d’acrobates « de type Homo sapiens appartenant à l’ordre des grands primates », opère systématiquement à six. À l’heure de l’individualisme, ses membres préfèrent en effet la coopération. Alors quand ils surgissent de leur tanière, c’est pour nous transmettre le désir du « vivre-ensemble » et vanter les vertus de la solidarité à une époque où la méfiance et la peur des autres transforment la société en jungle humaine.

Animés d’une furieuse rage de vivre, ces six acrobates, tout juste sortis de l’École nationale des arts du cirque de Rosny-sous‑Bois et de D.O.C.H. (université de danse et de cirque à Stockholm), se sont rapidement fait remarquer. Après un beau succès public à Avignon en 2013, dans le cadre de Midi-Pyrénées fait son cirque, le collectif a entamé une tournée dans toute l’Europe. À chaque fois, c’est le même délire ! Les gens sont scotchés. Et il y a de quoi.

Spectaculaire et poilant

Tout d’abord parce que La Meute a l’art et la manière de cultiver le suspens aérien. On ne s’attend pas à ce que ces six olibrius en couches-culottes fassent de telles prouesses. C’est pourtant du vrai cirque, spectaculaire et tout le tintouin : balançoire française, bascule (grosse, petite ou coréenne), portés collectifs ou en banquine, acrobatie, roue Cyr, main à main… Propulsés à près de huit mètres, ils passent autant de temps au ras du sol, à « se gameller », voire à badiner. Pour mieux nous surprendre… Car il ne faut pas se fier à leur allure goguenarde ! Entre portés vertigineux et acrobaties rocambolesques, les coups bas ne manquent pas. Et n’y voyez pas d’allusion salace ! Quoique… Si ces dieux de la voltige s’envoient en l’air, ils sont également profondément sadiques. Entre eux, ils ne s’épargnent guère. L’homme n’est-il pas un loup pour l’homme ?

Puisque le cirque est une prise de risques permanente, ces grands enfants jouent à se faire peur, et nous aussi par la même occasion : esquives brusques, équilibres ébranlés, manipulations rituelles catalysent, de façon absurde, leurs pulsions agressives. Ces artistes effectuent un salutaire retour aux fondamentaux de l’art du cirque – le risque –, mais « sans se prendre le chou ». Ici, la dérision est à l’œuvre. Et La Meute fait bien de cultiver la veine grotesque, car c’est souvent bien plus efficace que de prendre le public à rebrousse-poil pour lui signifier la brutalité de certaines hordes.

Décalée, la performance n’en est pas moins réglée au millimètre près. Justement ! Chaque interprète maîtrise la technique et joue sur plusieurs registres, mettant à profit sa personnalité atypique. Et comme si cela ne suffisait pas, ces virtuoses sont aussi musiciens. Le spectacle est bien construit avec un rythme savamment étudié et de nombreuses respirations apportées par la musique en direct aux accents orientaux, ainsi qu’une bande-son bricolée par ces touche-à‑tout inventifs. Vraiment, ils sont drôlement fortiches, ces gars‑là ! 

Léna Martinelli


la Meute, du collectif La Meute

Collectif La Meute • Los Muchachos Production • 5, rue du Bourget • 32000 Auch

06 16 99 91 78

Site : www.cielameute.com

Courriel : lameute.dif@gmail.com

Avec : Julien Auger, Thibault Brignier, Matthieu Lagaillarde, Sidney Pin, Arnau Serra Vila, Bahoz Temaux

Œil extérieur : Dominique Bettenfeld

Oreille extérieure : Bruno Le Bris

Création lumière : Yves‑Marie Corfa

Régisseur général : David Demene

Photo : © Ben Hopper

L’Avant Seine / Théâtre de Colombes • parvis des Droits‑de‑l’Homme • 88, rue Saint‑Denis • 92700 Colombes

Réservations : 01 56 05 00 76

Site du théâtre : www.lavant-seine.com

Le 14 octobre 2014, à 20 h 30

Durée : 1 heure

19 € | 16 € | 12 €

Tout public à partir de 6 ans

Tournée :

  • Les 17 et 18 octobre 2014 : Wolubilis, Bruxelles (Belgique)
  • Du 6 au 9 novembre 2014 : Académie Fratellini, Saint‑Denis (93)
  • Du 19 au 21 novembre 2014 : Scène nationale de Petit‑Quevilly (76)
  • Le 5 décembre 2014 : Scènes mitoyennes, Caudry (59)
  • Le 12 décembre 2014 : espace Malraux, Joué‑lès‑Tours (37)
  • Le 9 janvier 2015 : l’Onde, Vélizy‑Villacoublay (78)

https://www.youtube.com/watch?v=y-kBTy9LKMQ