Que faire de l’ennui ?
Par Élise Noiraud
Embêtée, mal à mon aise, je me mêle à la foule qui sort du Théâtre de l’Odéon ce vendredi soir. Je cherche les mots capables de résumer mon ressenti après la représentation d’« Ursule »…

Au poil !
Par Léna Martinelli
« Éloge du poil » n’est pas un spectacle barbant. Drôle, insolite, il détourne les codes pour proposer une « métaphysique foraine » des plus poilantes. Jeanne Mordoj, affronte, non sans culot, les tabous sur la féminité, la mort et la différence.

Venez voir à l’intérieur
Par Antoinette de Vannoise
Une femme seule. Un grenier qui n’a que deux couleurs, le beige de sa valise et de sa peau et le noir tout autour, un journal comme exutoire, un prénom – Célestine : voici tout ce qu’elle a…

La passion selon Terzieff
Par Olivier Pansieri
Terzieff hilarant ! Je blague ? Pas le moins du monde. Si vous ne me croyez pas, courez au Théâtre Rive gauche. Vous l’y verrez interpréter, que dis-je ?, incarner sa quasi-parodie de créateur torturé…

Esthétique sans âme
Par Maja Saraczyńska
Pour la troisième fois déjà, Thomas Ostermeier, célèbre metteur en scène allemand, s’empare (après « Maison de poupée » et « Hedda Gabler ») de l’univers dramatique de Henrik Ibsen. De sa nouvelle création, en quête d’une perfection esthétique, émane une sobriété statique, dans laquelle le déplacement géométrique et l’arrêt sur l’image ont chassé les émotions.