Quand s’ouvre la porte de la réflexion et de l’imaginaire…
Par Candy Chevalier
Harold Pinter est le plus grand auteur britannique de théâtre contemporain. Il a d’ailleurs reçu le prix Nobel de littérature en 2005. Ses sujets de prédilection sont : la difficulté de s’exprimer et de communiquer, les névroses, le tragique de l’existence… Autant de thèmes porteurs de réflexions sur lesquels Eram Sobhani (le metteur en scène) a travaillé avec innovation. Il sublime et respecte l’univers et la langue du dramaturge.

« Créer l’interférence pour dévoiler l’intemporel… »
Par Aurore Krol
Cette création d’Angelin Preljocaj, dont la trame est une des œuvres musicales les plus connues au monde, nous transporte dans un univers oscillant entre classique et ultracontemporain…

Le théâtre de la vie
Par Éric Demey
Après la littérature, la télé, les arts plastiques, le théâtre aussi devait bien y venir. À l’intime, au récit de vie, au substrat autobiographique pris comme matière première du spectacle. Dans « la Chose », Laurence Pollet‑Villard fait le récit de sa traversée de la maladie.

Au centre, au cœur, à la blessure
Par Vincent Cambier
Je suis retourné voir « Histoire de Marie », de Brassaï, que j’avais vu dans le Off d’Avignon en juillet 2007. Mais, cette fois-ci, c’était sur « son terrain », sur son terreau d’origine, la matrice…

« Il faut vivre… il faut vivre… »
Par Hélène Merlin
En 1901, au faîte de sa gloire, Anton Pavlovitch Tchekhov écrit « les Trois Sœurs ». Cette pièce reste surprenante par son universalité et sa contemporanéité, bien qu’elle livre un portrait parfaitement daté de la société russe…

Quand le théâtre va à la rencontre du public
Par Candy Chevalier
C’est en voyant des spectacles comme celui-ci que j’aime le théâtre. Irina Brook nous propose une adaptation poétique et inventive d’un des plus grands chefs-d’œuvre du théâtre baroque…

Une joyeuse austérité
Par Franck Lavigne
« Illusions comiques », sous-titré « la Leçon de théâtre » est un panégyrique, vivant et joyeux, des richesses du théâtre et de Jean‑Luc Lagarce. Par cette comédie, genre peu pratiqué par Olivier Py, nous réfléchissons avec les comédiens et le poète à la présence, ou non, sur un plateau, de ce dieu théâtre qui permet d’appréhender notre époque.