« Paris », de David Bobée, festival Livraisons d’été, les Subsistances à Lyon

« Paris » © Arnaud Bertereau / Agence Mona

Leçon de style

Par Élise Ternat
Les Trois Coups

Voilà désormais plusieurs saisons que les Subsistances font rimer fin d’année avec « Livraisons d’été ». Au programme de ces trois semaines de festival, des metteurs en scène, des circassiens, des grands chefs cuisiniers, des musiciens, des performeurs et bien d’autres encore… à découvrir en mode « farniente ». Parmi les nombreuses propositions, retour sur un des temps forts du festival : « Paris », dernière création de David Bobée.

Habitué des lieux, pour y avoir joué nombre de ses mises en scène, David Bobée revient avec Paris, spectacle adapté du roman Mélo, de Frédéric Ciriez. Cette nouvelle initiative fait ainsi suite à deux mois de résidence de création passés aux Subsistances.

Sur le plateau, des sacs-poubelle se partagent la vedette avec des tours Eiffel miniatures. À l’écran, des images de la ville, rythmées par le mouvement incessant des passants, le quotidien des rues emplies d’individus qui vont et viennent. Bienvenue dans le Paris de Parfait. Conducteur de camion-poubelle le jour, ce dernier se métamorphose le soir arrivé en véritable roi de la S.A.P.E. 1, chantre du bon goût et virtuose du style.

La métamorphose du ripeur

Situé au carrefour des genres, la pièce croise entre autres théâtre et danse avec une justesse et une pertinence remarquables. Les quelques passages chorégraphiques assurés par Marius Moguiba apparaissent tels de salvateurs moments de grâce, en suspension dans le temps. En sus de l’emploi de la vidéo, qui projetée sur des panneaux modulables constitue un décor mobile et enveloppant, le rythme est ici marqué par des montées en puissance via des plages sonores saturées. Associés aux projections montrant la ville, des extraits radiophoniques vomissent le racisme ordinaire et la xénophobie. En parallèle de quoi, Parfait, interprété par Marc Agbedjidji, nous ouvre les yeux sur le Paris de la poussière et des ordures, de la débrouille et des vendeurs à la sauvette. Autant de rencontres réelles, possibles et de fantasmes non consommés.

Mais une fois la nuit tombée, Parfait s’échappe de son 25 m², et le quotidien se magnifie. Veste effet croco vert électrique, cravate en lézard argenté, ensemble jaune solaire et verve impeccable constituent les atours du dandy. Accompagné de son improbable escorte, ce héros moderne nous emballe le temps d’un tour des quartiers « by night » en Rolls-Royce de location et d’une leçon de « sapologie » de haute volée.

Ainsi, à l’instar de la ville, et du récit de vie de ses personnages, Paris est une pièce duale. Jonglant sans cesse entre humour et gravité, évitant tout pathos, elle nous parle de ce monde, jamais loin du Congo-Brazzaville mais pourtant bien à Paris, là où la poussière et l’âpreté du réel se mêlent à la fantaisie et au rêve de la nuit.

À travers la brillante mise en scène de David Bobée, la langue poétique, drôle et imagée de Frédéric Ciriez a trouvé un écrin rêvé. Véritable réussite, Paris atteste du talent du metteur en scène à incarner, grâce à son univers contrasté, un propos, à lui donner force et à en révéler ainsi toute la densité. 

Élise Ternat

  1. S.A.P.E. : Société des ambianceurs et des personnes élégantes. Mouvement né après l’indépendance du Congo-Brazzaville.

Paris, de David Bobée

D’après le roman Mélo de Frédéric Ciriez publié aux éditions Verticales

Sur une proposition de Guy Walter et Cathy Bouvard

Mise en scène : David Bobée

Assistant à la mise en scène : Angelo Jossec

Avec : Marc Agbedjidji, Angelo Jossec, Marius Moguiba

Création vidéo : José Gherrak et Wojtek Doroszuk

Création son : Jean-Noël Françoise, Alain Lequesne

Création costumes : Pascale Barré

Création lumières : Stéphane Babi Aubert

Régisseur général : Thomas Turpin

Photo : © Arnaud Bertereau / Agence Mona

Production : centre dramatique national de Haute-Normandie

Coproduction : les Subsistances à Lyon

Les Subsistances • 8 bis, quai Saint-Vincent • 69001 Lyon

Réservations : 04 78 39 10 02

Site du théâtre : www.les-subs.com

Du mardi 9 juin au samedi 13 juin 2015 à 19 h 30

Le spectacle Paris est présenté dans le cadre du festival Livraisons d’été aux Subsistances

Durée : 1 h 45

8 €