« Quien soy », de Wilmer Marquez et Edward Aleman, espace Vincent‑de‑Paul, île Piot à Avignon

Plus haut, plus vite, plus fort

Par Laura Plas
Les Trois Coups

Survitaminé, porté par des musiques urbaines, « Quien soy » plaira aux amateurs de performances. Voici un spectacle populaire et actuel, mais dont on sort sans émotions autres que celles liées à l’adrénaline.

Quien soyQuien soy est la première création de la jeune compagnie El Nucleo. On y sent une énergie incroyable, celle des rues colombiennes d’où viennent les deux artistes. Là, les jeunes arpentent la jungle des villes. Dans ces cités tentaculaires, les êtres déploient leur dynamisme pour survivre. Il y a de cela dans le spectacle : comme une démonstration de force… jusqu’au vertige. Ce dernier est d’ailleurs accentué par la bande-son dont les pulsations sont faites pour résonner dans les corps, comme c’est souvent le cas pour les musiques urbaines actuelles. On est transporté, ou agressé par ces flashes et ces sons très forts.

À ce vertige, bien sûr, Wilmer Marquez et Edward Aleman n’en sont pas sujets. Multipliant les prouesses dans les airs, les numéros de portée, ils ont toujours le sourire. Ils vont plus haut, plus vite, plus fort, comme pour défier le sort. Leur spectacle est ainsi construit sur une montée en puissance, d’où la salve d’applaudissements finale. Si on veut voir des portées impeccables, des sauts, on est servi.

Cherchez le propos

Mais lorsqu’on recherche un fil narratif, une sensibilité ou un sens, on est un peu déconcerté. Pourtant, l’ouverture du spectacle annonçait un propos sur la ville. De belles projections faisaient se déployer sous nos yeux une mégalopole, ses mille lumières. En voyant le bloc dense qui constitue le centre de la scénographie, on pressentait un propos sur la solitude des êtres au sein de ces fourmilières. Loupé ! Même si la note d’intention évoque l’importance de la rencontre, de la confiance en l’autre.

La compagnie a déjà travaillé avec David Bobée, et l’on sent une parenté des univers et donc un vrai souci esthétique. Le travail de création sonore et vidéo est d’excellente facture. En définitive, cette esthétique repose sur le ludisme : tout le jeu de Wilmer Marquez et Edward Aleman est d’ailleurs fondé sur un casse-tête chinois immense de forme cubique. Les acrobates le font, le défont. Il sert de poutre, d’agrès, d’appui pour des sauts et figures multiples. On joue ce jeu… ou pas. 

Laura Plas


Quien soy, de Wilmer Marquez et Edward Aleman

Cie El Nucleo • 6, rue Simon-de-Chaalons • 51000 Châlons-en-Champagne

06 67 74 41 89

Courriel : elnucleo@hotmail.fr

Auteurs et interprètes : Wilmer Marquez et Edward Aleman

Regard extérieur : David Bobée

Collaboratrice artistique : Sophie Colleu

Création lumière : Tony Guérin (avec la participation de Clément Bardet)

Création vidéo : Vincent Griffaut

Création sonore : Grégory Adoir

Textes : Ronan Chéneau

Régie plateau et régie générale : Fanny Hugo

Costumes : Marie Meyer

Construction décors : PA Goursolas et Mathieu Delangle

Espace Vincent-de-Paul, île Piot • chemin de l’Île-Piot • 84000 Avignon

Réservations : 04 32 76 20 51

Du 10 au 26 juillet 2014 à 16 h 30, relâche les 14, 21 juillet

Durée : 1 h 15

Dès 8 ans

14 € | 10 € (carte Off) | 7 € (moins de 10 ans)

Tournée 2015 :

  • Théâtre de la Croix-Rousse, 7 au 10 janvier
  • Vergèze, 23 janvier
  • Saint-Vallier, 25 janvier
  • Quelques p’Arts, 21 et 22 mai