« Swan », de Luc Petton, Théâtre national de Chaillot à Paris

« Swan » © Luc Petton « Swan » © Luc Petton

Danse avec les… cygnes

Par Léna Martinelli
Les Trois Coups

Symbole de la danse classique, le cygne n’a pas été choisi, dans « Swan », pour sa seule force d’évocation. À la fois pesant et gracieux, tantôt blanc, tantôt noir, il a inspiré à Luc Petton une chorégraphie originale nourrie de ces ambivalences. Une surprenante expérience ornitho-chorégraphique ouverte au risque et à l’imprévu, une création propice à de belles envolées visuelles.

Swan poursuit les recherches sur les oiseaux entamées par Le Guetteur, la compagnie de Luc Petton. Après la Confidence des oiseaux, ce chorégraphe atypique cultive son goût pour un état du corps aérien. Passionné depuis longtemps par les volatiles de toutes sortes, il conjugue légèreté et élégance dans des spectacles sensibles qui respectent le bien‑être des oiseaux, car bien loin des méthodes traditionnelles de dressage.

Dans Swan, le cygne est omniprésent, mais point de tutu blanc échappé du ballet de Tchaïkovski-Petipa 1 ! Il s’agit bien de danse contemporaine. La chorégraphie fluide élabore un dialogue dans le mouvement qui cherche à renouer avec des états primitifs, en laissant apparaître, dans le corps humain, notre alter ego animal. Les danseuses volent, nagent, barbotent, se dandinent, inventent mille gestes, improvisent sans cesse, passant d’un état à un autre sans crier gare, avec une intuition phénoménale. Pas de chant du cygne non plus, mais un travail musical remarquable. À jardin, un musicien donne le rythme, fait vibrer la scène, en direct.

Une troublante intimité

Partager la scène avec des cygnes est un sacré défi. Depuis plus d’un an, les danseuses ont pris le temps pour établir des liens uniques avec ces partenaires très spéciaux, choyés et familiarisés depuis l’éclosion des œufs. C’est cette exceptionnelle relation qui a nourri le processus artistique. La démarche laisse autant de place à l’oiseau qu’à l’artiste dans l’acte créatif. Avec Swan, tout est harmonie, tant les danseuses parviennent à parler la langue des cygnes, tant la communion est intense. Qui, de la femme ou du palmipède, mène la danse ?

Quand les cygnes ne bécotent pas les danseuses, ils enroulent leur long cou autour d’elles ou plongent dans leur décolleté. Courbes mêlées, c’est tout naturellement que les deux espèces célèbrent alors leurs noces. Ébahis, les spectateurs le sont de bout en bout, troublés par cette étonnante intimité, saisis par la beauté visuelle toute singulière de ce spectacle, où les éléments (air, terre et eau) dessinent de nouveaux territoires qui recèlent des images très fortes, porteuses d’émotions immémoriales, entre reflets argentés et savants jeux de lumière. De cet oiseau, il reste toujours la blancheur immaculée, la puissance et la grâce, mais, ici, les codes sont détournés et la sauvagerie n’est pas là où on l’attend.

Nimbé de l’atmosphère des Métamorphoses d’Ovide, Swan se situe dans cet espace‑temps où les frontières se brouillent entre animalité et humanité. Luc Petton explore ici un nouveau mode d’être face à l’altérité. Et si l’animal était l’avenir de l’homme ? Voilà de quoi nous clouer le bec ! 

Léna Martinelli

  1. Michel-Victor-Marius-Alphonse Petipa, en russe Marius Ivanovitch Petipa, né à Marseille le 11 mars 1818 et mort à Gourzouf en Crimée le 14 juillet 1910, est un danseur, maître de ballet et chorégraphe français qui passa, de 29 ans à sa mort, toute sa vie en Russie.

Swan, de Luc Petton

Le Guetteur / Luc Petton & Cie

www.lucpetton.com

Chorégraphie : Luc Petton et Marilén Iglesias‑Breuker

Avec : Anaïs Barthe, Delphine Berdiel, Aurore Castan‑Ain, Aurore Godfroy, Katia Petrowick, Marie Sinnaeve

Composition musicale : Xavier Rosselle

Design décor : Raul Pajaro Gomez

Création lumières : Sylvie Vautrin

Costumes : Marion Egner

Maître oiseleur : Tristan Plot

Oiseleurs : Julien Durdilly, François Coquet, Guillaume Habrias

Réalisation décor : Alain‑Bernard Billy

Régie plateau : Bruno Bernabé

Régie musique : Xavier Rosselle

Photos : © Luc Petton et Laurent Philippe

Théâtre national de Chaillot • 1, place du Trocadéro • 75116 Paris

Réservations : 01 53 65 30 00

Du 6 juin au 14 juin 2012 à 20 h 30, relâche du 9 au 11 juin 2012

Durée : 1 heure

Tout public à partir de 10 ans

32 € | 24 € | 13 € | 11 €

http://www.dailymotion.com/video/xirlnc_swan-par-luc-petton_creation

Tournée :

  • Les 8 et 9 septembre 2012, au festival Le Temps d’aimer la danse, à Biarritz (64), réservation : 05 59 22 20 21
  • Les 2 et 3 octobre 2012, à espace Jean‑Legendre, scène nationale de l’Oise en préfiguration (60), réservation : 03 44 92 76 76
  • Les 20 et 21 octobre 2012, à l’Opéra de Reims (51), réservation : 03 26 50 31 00
  • Le 17 novembre 2012, à l’Opéra de Massy (91), réservation : 01 60 13 14 14
  • Les 23 et 24 novembre 2012, au centre d’art et de culture de Meudon (92), réservation : 01 49 66 68 90
  • Le 15 décembre 2012, au centre des Bords‑de‑Marne, Le Perreux‑sur‑Marne (94), réservation : 01 43 24 54 28