« Un soir chez Boris », d’Olivier Debelhoir, La Route du Sirque, yourte – château à Nexon

« Un soir chez Boris » © Mimi & Nico

Bienvenue chez Boris !

Par Léna Martinelli
Les Trois Coups

La Route du Sirque de Nexon se déroule cette année du 14 au 22 août 2015. Pour commencer ce festival, rien de tel que « Un soir chez Boris », un spectacle décalé qui, d’emblée, met en joie. Un solo de cirque à partager.

Avant, Olivier Debelhoir partageait son vélo avec trois autres lurons qu’il portait sur ses épaules. Un seul vélo, car c’était cher pour en acheter un second. Ensuite, il a fait le cow-boy sous chapiteau, en duo. Encordé comme sur une crête. Enfin, Olivier Debelhoir a franchi un nouveau cap : le solo. Après avoir commencé sur fil de fer il y a vingt ans, il a donc dérivé, explorant de nombreux domaines différents (danse classique, funambulisme, tai-chi), sans jamais parvenir à mettre un fil dans un de ses spectacles, car ça prend trop de place, selon lui. Alors, il trouve d’autres objets : échelle, chaise, pelle, poutre… Jusqu’au numéro de funambule sur bêche, en ski.

Dans Chez Boris, Olivier Debelhoir est donc seul dans sa yourte. Ce n’est pas Bienvenue chez les Chtis, mais plutôt chez les montagnards. Trappeur des banlieues, amoureux des ours, il invite, chaque soir, une centaine de personnes, lesquelles sont d’abord aux aguets, car le bonhomme n’est pas très accueillant. Mais que nous réserve ce gaillard-là qui a pour seul ami le sanglier empaillé Bonaparte ?

Sur le fil

Entre cabane de chasse, scène de Far West, piste de cirque et bar improvisé, ce lieu de réception est pour le moins iconoclaste. Comme cet hurluberlu, qui n’est pas si bourru qu’il y paraît, finalement. Une fois chauffé, le voilà même en train de mettre une drôle d’ambiance. Avec régie dans le frigo et accordéon en bandoulière, la séance de karaoké est tordante. Et il en a d’autres, des délires ! Entre le silence lourd du début, son interprétation très personnelle de chansons populaires et son débit impressionnant de sous-chef animant une armée de fantômes, Olivier Debelhoir épate par son sens du rythme et son art maîtrisé du clown.

En fait, il est complètement barré, Boris, et il en est très attachant. Il est seul dans sa yourte et plein dans sa tête. De digressions en visions, il nous embarque dans son monde peuplé d’antihéros. Quand le vent se lève entre ses neurones, Boris tient malgré tout l’équilibre, entre grotesque et bidouillage. C’est très vite l’escalade avec lui, il va tout schuss. Pourtant, Boris ne va jamais droit dans le mur. Funambule de proximité, il lui faut trois fois rien : pas de fil, donc, pour un numéro à 20 cm du sol, à portée de main, mais des accessoires inattendus. Et il vole haut dans l’estime du public. Chapeau bas ! 

Léna Martinelli


Un soir chez Boris, d’Olivier Debelhoir

Coécrit par : Pierre Déaux

Les 7 Sœurs

Contact : Nicolas Ligeon

Tél. 06 63 96 61 73

Courriel : administration@les7soeurs.com

Avec : Olivier Debelhoir

Régie générale : Michaël Philis

Construction yourte : Charles Teillet

Photo : © Mimi & Nico

Yourte – château • 6, place de l’Église • 87800 Nexon

Dans le cadre de La Route du Sirque

Réservations : 05 55 00 98 36

Site : www.sirquenexon.com

Courriel de réservation : billetterie@sirquenexon.com

Du 14 au 21 août 2015, tous les soirs à 19 heures sauf le 18 à 20 h 30 et le 21 à 21 heures

Durée : 1 heure + bar

20 € | 15 € | 8 €

Dès 8 ans