« Z’humains ! Conférence anti‑fin du monde », d’Emma la clown et Catherine Dolto, Théâtre du Châtelet à Paris

Zhumains © Wahib Zhumains © Wahib

Toujours là !

Par Léna Martinelli
Les Trois Coups

Avec « Z’humains, conférence anti-fin du monde », Emma la clown et Catherine Dolto brandissent l’arme du rire pour lutter contre le désespoir. Pédagogique, ludique, détonant, vital !

texte-emma-la-clownParties pour accomplir une mission sur des exoplanètes, Emma la clown et Catherine Dolto avaient préparé une conférence destinée à expliquer aux extraterrestres les raisons pour lesquelles les êtres humains détruisent inexorablement toutes les espèces, y compris la leur. Voulaient-elles fuir la Terre au bord de l’implosion ? Ou plutôt comprendre ailleurs, peut-être bien sur la planète Utopia, comment sauver l’humain ? Quoi qu’il en soit, elles sont toujours là ! Échec total de la mission. Retour sur Terre. En pleine COP21, au Théâtre du Châtelet, les voilà donc contraintes de s’adresser aux Parisiens.

Après la psychanalyse et l’amour, les deux comparses traitent cette fois-ci des humains et de leur biotope, en revenant sur les 4,5 milliards d’années d’existence de la Terre. Rien que ça ! L’état actuel de la planète et la crise écologique leur ont donné envie de se pencher sur le sujet. Clown engagée, Meriem Menant collabore avec l’association humanitaire Clowns sans frontières et nourrit ses convictions depuis longtemps. Elle fait vraiment la paire avec Catherine Dolto, fille et héritière intellectuelle de sa mère, Françoise, d’autant que la thérapeute a aussi étudié le clown avec Jacques Lecoq avant de se tourner vers la médecine. Cette devise éclaire d’ailleurs parfaitement leur complicité : Rire pour mieux dire, rire pour avertir, rire pour prévenir, rire pour ouvrir et rire pour ne pas pleurer !

Le rire comme thérapie

Plutôt que de sombrer dans le désespoir, le duo porte effectivement ici, comme pour leurs précédents spectacles-conférences, « un regard à la fois clownesque et informé, sur les grandes décisions ayant engagé l’humanité, des décisions catastrophiques prises par quelques-uns dans un mélange d’aveuglement, d’abus de pouvoir et de cupidité ». Des décisions tellement énormes, incroyables de bêtise et de perversité, que c’en est risible ! Il est donc question de la pollution, de la déforestation, du nucléaire, de la malbouffe, des conditions d’élevage des animaux, du néolibéralisme (ou plutôt de « l’hypercapitalisme »), des monothéismes. Entre autres.

Le duo s’est beaucoup documenté. En guest star, Hubert Reeves, lui aussi engagé depuis longtemps dans le combat pour l’environnement, joue ici le rôle de « tonton ombilical ». C’est vrai, ses apparitions à l’écran rassurent. D’ailleurs, le scientifique a accepté de participer au spectacle à une condition : que ce soit un spectacle positif. Garantie de fraîcheur certifiée, donc. Comme autres cautions morales : José Bové et Mathieu Ricard, lesquels s’incarnent, quant à eux, dans une marionnette qui porte haut le discours anti-O.G.M., avec un vibrant plaidoyer pour le projet de création d’une C.P.E. (Cour pénale de l’environnement). Enfin, comme anges tutélaires : le philosophe altermondialiste Patrick Viveret, les scientifiques Gilles Bœuf et Pierre Lieutaghi.

La conviction chevillée au corps, toutes deux profitent donc de leur présence pour passer de nombreux messages. Ni vu ni connu. Sans dénoncer, ni moraliser, car il ne s’agit pas de culpabiliser les gens. Leurs deux langages différents se marient parfaitement pour faire réfléchir, rire et donner à rêver d’un avenir possible, nous laisser croire qu’on est encore là, sur Terre, pour longtemps.

Bulles de poésie, vivres et oxygène

Le duo s’appuie efficacement sur le rapport classique clown blanc-Auguste. Emma, la candide, apporte son univers et toute la poésie qu’il charrie. Quel talent ! Elle est drôle et touchante, aussi, avec ses histoires de papillon, ses photos où elle pose en compagnie de son âne Spinoza, ses envolées lyriques et ses obsessions. Elle ne manque jamais l’occasion d’attirer l’attention sur elle, et ses diversions sont jubilatoires : la partie enjouée avec le globe terrestre et la démonstration avec l’horloge pèsent leur poids carbone. Même si son « Poyer Pount » mérite le détour, c’est surtout Catherine Dolto, la spécialiste, qui fournit le contenu. Ses savoirs ont valeur de vivres. Ils nous nourrissent littéralement. On apprend des tas de choses intéressantes, car c’est une conférence tout de même ! On comprend mieux comment on en est arrivé là, depuis le big bang jusqu’à aujourd’hui. De l’aube jusqu’au crépuscule.

C’est déprimant, au fond, tous ces spectacles sur la fin du monde. Pour autant, ici, le drame ne côtoie pas le rire. Heureusement que des z’humains de cette trempe sont présents et nous donnent du baume au cœur, nous incitent à remonter nos manches. Qu’elles restent là, longtemps, à nous chauffer les oreilles, nous purger les glandes lacrymales, nous chatouiller les zygomatiques. Leurs histoires, leurs grimaces, leurs numéros font partie du kit de survie à se procurer de toute urgence pour résister, entre autres, à la bêtise. 

Léna Martinelli


Z’humains ! Conférence anti-fin du monde, d’Emma la clown et Catherine Dolto

Cie La Vache libre • 14, rue Scandicci • 93500 Pantin

Contact production : Céline Martinet

celine@emmalaclown.com

Tél. 06 12 85 45 58

Contact diffusion : Sophie‑Danièle Godo

sd.godo.diffusion@gmail.com

Tél. 06 86 82 58 78

Site : http://emmalaclown.com/

Mise en scène : Kristin Hestad

Avec : Meriem Menant et Catherine Dolto

Avec la complicité d’Hubert Reeves

Son et régie générale : Romain Beigneux‑Crescent

Vidéo : Yann de Sousa

Recherche musicale : Patrice et Henry Blanc‑Francard

Costumes, accessoires : Anne de Vains

Photo : © Wahib

Théâtre du Châtelet • 2, rue Édouard Colonne • 75001 Paris

Réservations : 01 40 28 28 40

Site du théâtre : http://chatelet-theatre.com/

Le 30 novembre 2015, à 20 heures

Durée : 1 h 10

Teaser : https://www.youtube.com/watch?v=maW3X-xbzR8

Tournée

  • Le 3 décembre 2015, L’Hexagone, scène nationale, à Meylan (38), tél. 04 76 90 00 45
  • Le 5 décembre 2015, La Mégisserie, à Saint-Junien (87), tél. 05 55 02 87 98
  • Le 23 janvier 2016, Forum Jacques-Prévert, à Carros (06), tél. 04 93 08 76 07
  • Le 14 mars 2016, Théâtre du Beauvaisis, à Beauvais (60), tél. 03 44 06 08 20

À signaler : Emma et moi, écrit à quatre mains par Meriem Menant et Emma la clown, septembre 2015, éditions Bayard