« Aléas #3 », de Chloé Moglia, Biennale internationale des arts du cirque Marseille ‑ Provence‐Alpes‐Côte d’Azur

Aléas #3 » © Benoït Pelletier Aléas #3 » © Benoït Pelletier

Ça vole très haut à la Biac

Par Léna Martinelli
Les Trois Coups

Pour son lancement, la Biennale internationale des arts du cirque affiche une ambitieuse programmation. Parmi nos découvertes, « Aléas #3 », un spectacle très attendu.

Pas étonnant que la Biennale internationale des arts du cirque Marseille – Provence-Alpes-Côte d’Azur ait une programmation aussi éclectique ! Déjà, c’est l’intérêt d’un festival que de refléter la diversité de la création. Ensuite, la personnalité de ses directeurs, Raquel Rache de Andrade et Guy Carrara, influence forcément le parti pris esthétique. Dans les années 1980-1990, les spectacles très originaux d’Archaos, cirque de caractère reconnu dans le monde entier qu’ils ont créé, ont participé au renouvellement en profondeur des arts du cirque. En recourant sur scène aux motos, tronçonneuses, camions, cette compagnie hors norme a défendu une certaine poésie trash, bousculant alors les codes du cirque traditionnel. Elle a aussi placé en piste de brûlantes questions de société.

Toujours animé par la même passion, le couple a d’abord mis à profit sa renommée en créant à Marseille, dès son arrivée en 2001, le Pôle national des arts du cirque Méditerranée, initiant, développant et finançant le Creac (Centre de recherche européen des arts du cirque) sur le site d’installation d’Archaos. Depuis cette année, pour la Biennale internationale des arts du cirque Marseille – Provence-Alpes-Côte d’Azur, il accueille des compagnies des quatre coins de la planète et fait preuve d’audace avec de belles prises de risque. Normal pour des circassiens ! Sauf que le défi est de taille. Pour cette première édition, 25 créations sont dévoilées au public, dont plusieurs premières mondiales.

Vertigineux face-à-face avec le vide

Chloé Moglia, artiste associée au Centquatre, au Manège de Reims (scène nationale) et de l’Agora (scène nationale d’Évry et de l’Essonne), fait partie des heureuses découvertes. Supportée par la région Bretagne, où sa compagnie (Rhizome) est implantée, celle-ci bénéficie également du mécénat de la Fondation B.N.P.-Paribas pour le développement de ses projets. Attentive à l’émergence des nouveaux arts du cirque, dès 1999, cette dernière s’est en effet engagée dans l’aide à la création, le soutien à la diffusion des spectacles et aux résidences d’artistes. Après Johann Le Guillerm, Phia Ménard, James Thierrée, le Groupe acrobatique de Tanger, la compagnie Yoann‑Bourgeois, Zimmermann & Perrot ou Aurélien Bory, c’est donc au tour de Chloé Moglia, dont la création d’Aléas # 3 marque la première étape du compagnonnage. Promesse d’un moment hors du temps, dans le cadre de la Biennale internationale des arts du cirque, manifestation dont la Fondation B.N.P.-Paribas est d’ailleurs aussi le principal mécène.

Pour Aléas #3, la trapéziste fait effectivement basculer le public dans une espèce d’apnée. Suspendue au-dessus de nos têtes, puis du vide, elle déambule avec des gestes ralentis pendant vingt‑trois minutes dans un territoire aérien constitué d’une dizaine de mètres de fin cylindre d’acier. Sondant les limites de sa démarche, Chloé Moglia a, depuis longtemps, rejeté tout culte de la performance et troqué les paillettes contre de la poussière céleste, se débarrassant même de tout ce qui pourrait ressembler à un trapèze. Sans artifice, elle évolue donc dans une sorte de chorégraphie, avec pour seule musique le souffle et le frottement de son corps. Attentive à accueillir l’aléatoire (une toux, un courant d’air…), elle conçoit sa pratique comme un endroit privilégié d’observation au-dessus du sol, le moyen de mesurer la force de gravité et ses sensations en toute conscience. Malgré la prouesse, aucun signe apparent d’effort. L’artiste, imprégnée d’arts martiaux, a une impressionnante maîtrise.

Après cette expérience de dépouillement extrême, Chloé Moglia prend alors la parole, simplement, pour nous faire part de ses recherches sur la sustentation, le poids, la masse, la chute. Petite conférence philosophico-scientifique. Puis, l’artiste est rejointe par ses acolytes, pour quelques exercices. Au-delà du premier effet de surprise provoqué par ce décalage, ces tergiversations interrogent la notion d’ennui. Cette première partie de spectacle est bel et bien un moment intense et, même si les minutes défilent sur un chronomètre, le temps perd toute mesure, tandis que la seconde partie, durant laquelle l’espace est rempli de paroles nourries de références savantes, semble longue, voire pesante. D’ailleurs, à ce moment-là, certains spectateurs décrochent, alors même que Chloé Moglia ne veut rien lâcher de son raisonnement, quasi monomaniaque, sur ce qui anime sa quête. N’est-ce pas là un moyen radical de nous donner à éprouver des questions métaphysiques ? En tout cas, si cette méditation en laisse certains dubitatifs, la confrontation génère du sens et de la densité. La compagnie ne s’appelle pas Rhizome pour rien ! 

Léna Martinelli


Biennale internationale des arts du cirque

Marseille – Provence-Alpes-Côte d’Azur

Du 22 janvier au 22 février 2015

Site : http://www.biennale-cirque.com/

Informations pour les spectacles ayant lieu au village Chapiteaux, au Creac, à l’Alhambra, à la Gare franche, au Théâtre du Centaure, au Dock des Suds et à la Cartonnerie (friche Belle‑de‑Mai) : 04 91 55 62 41

Aléas #3, de Chloé Moglia

Adresse postale : Cie Rhizome • Kerjean • 56950 Crac’h

Siège social : Cie Rhizome • 60, rue Claude‑le‑Lae • 29800 Landerneau

06 09 08 04 08

Site : http://rhizome-web.com/

Avec : Mathile Arsenault Van Volsem, Fanny Austry, Sandrine Duquesne, Carla Farreny Jimenez, Chloé Moglia, Marlène Rubinelli Giordiano et en alternance Viivi Roiha, Marion Soyer

Lumière : Éric Blosse

Son : Johann Loiseau

Construction et régie générale : Max Potiron

Construction : Sylvain Ohl, Max Potiron

Photo : © Benoît Pelletier

Remerciements : Michel Schweizer

Le Merlan • avenue Raimu • 13014 Marseille

Du 5 au 7 février 2015, à 19 heures, samedi à 20 h 30

Durée : 1 h 30

Tournée :

  • Du 10 au 15 février 2015 et du 31 mars au 4 avril 2015 : le Centquatre, Paris (75)
  • Le 11 mars 2015 : Théâtre de l’Agora, scène nationale Évry, Essonne (91)
  • Du 19 au 20 mars 2015 : le Prato, Lille (59)
  • Du 11 au 12 avril 2015 : le Quai, Angers (49)
  • Le 13 mai 2015 : Hangar 23, Rouen (76)