« Avant la retraite », de Thomas Bernhard, Théâtre de la Porte Saint-Martin à Paris

Avant-la-retraite-Thomas-Bernhard-Alain-Françon © Jean-Louis-Fernandez © Jean-Louis Fernandez

Reprise

Par Léna Martinelli
Les Trois Coups

Un huis clos terrifiant orchestré de main de maître par Alain Françon. Un spectacle qui a reçu le Grand Prix du Syndicat de la critique 2020.

La pièce se déroule le jour de la naissance d’Himmler, auquel Rudolf voue une admiration sans borne. Reconverti en respectable président de tribunal, cet ancien officier nazi qui s’apprête à prendre sa retraite, célèbre chaque année cet anniversaire avec ses sœurs. Or, tout est pourri chez les Höller. Au-delà de l’orgie aux relents nauséabonds, la décadence s’exprime jusque dans leurs relations, incestueuses. Lors de sa création en 1979, la pièce déclencha un scandale à Vienne car elle évoque un nazisme quasi ordinaire. L’auteur y explore aussi ses thèmes de prédilection : le pouvoir, les rapports de force, la bourgeoisie, le poids familial, l’art.

« Comme à son habitude, Alain Françon dégage les grandes lignes de force dramaturgiques dans le respect de la langue, avec une esthétique parfaite et une direction d’acteurs au cordeau. Ce brûlot contre le nazisme et ses résurgences inquiétantes est interprété de façon magistrale par Noémie Lvovsky, Catherine Hiegel et André Marcon, ces deux derniers monstres de scène se révélant plus impitoyables que jamais. Et en même temps pathétiques. Bref d’une terrible perversité. »

☛ Lire la critique de Léna Martinelli (17 octobre 2020) 

Léna Martinelli


Avant la retraite, de Thomas Bernhard

L’Arche est éditeur et agent théâtral

Mise en scène : Alain Françon 

Avec : Catherine Hiegel, Noémie Lvovsky et André Marcon

Durée : 2 heures

Théâtre de la Porte Saint-Martin • 18, bd Saint-Martin • 75018 Paris

Du 12 janvier au 2 avril 2022, à 20 heures, samedi à 20 h 30, dimanche à 16 heures, relâches lundi et mardi

De 12 € à 43 €

Réservations : 01 42 08 00 32 ou ici