« Quintessence », Cirque Alexis Gruss et Les Farfadais, chapiteau Alexis‐Gruss à Paris

« Quintessence » © Karim el-Dib

Quand le cheval prend son envol

Par Anne Cassou-Noguès
Les Trois Coups

La famille Alexis Gruss, passée maître dans l’art équestre, s’associe avec Les Farfadais, acrobates aériens, pour une création spectaculaire, « Quintessence ».

Pour apprécier ce spectacle à sa juste valeur, il faut éviter tout malentendu. Il ne s’agit pas d’une représentation de cirque traditionnel et, en ce sens, elle est susceptible de décevoir les enfants. En effet, nul clown parmi les artistes, pas plus que de lions, d’éléphants ou autres animaux exotiques. On n’y voit que des chiots, des chevaux, et surtout des acrobates d’exception, jongleurs, équilibristes… En outre, Quintessence est bâti autour d’une histoire. Joseph, fils de Bellérophon, doit récupérer l’essence de chacun des quatre éléments pour sauver Pégase, le célèbre cheval ailé. Or, quand la chanteuse nous trace les grandes lignes de l’intrigue, sa voix de tend à se perdre dans les harmonies de l’orchestre live, et on a le sentiment d’une narration complexe, voire incompréhensible. En réalité, très vite, on retient la quête des éléments et on repère facilement à quoi font référence les différents tableaux. Toujours est‑il que le début du spectacle peut être quelque peu déstabilisant si l’on n’est pas prévenu !

Une scénographie spectaculaire

Ce préalable étant affirmé, le spectacle est éblouissant. On connaît la famille d’Alexis Gruss comme des artistes équestres remarquables. En effet, les numéros se succèdent, et les fils, petits-fils et cousins, grimpent sur le dos des chevaux brillants et vifs, sautent et atterrissent avec légèreté, dans des positions toujours plus improbables. Il serait impossible de décrire de manière plus précise les numéros qui associent dressage, jonglage, équilibrisme.

Mais Quintessence est le fruit d’une rencontre. Les Farfadais apportent leur contribution à la construction de ce nouvel opus. Ils se déplacent sur une scène métallique de 13 m de diamètre, qui épouse la forme du chapiteau traditionnel du cirque, mais qui s’élève ou s’abaisse à volonté. Ainsi, les circassiens peuvent évoluer près du sol, à hauteur de spectateur, ou dans les airs. C’est l’occasion de portés et d’acrobaties avec foulards, trapèzes et autres supports. Le public est donc sans cesse happé par une nouvelle performance, et l’on a le sentiment que l’espace tout entier est envahi par la magie des corps en mouvement. On soulignera à cet égard le dernier tableau, consacré à l’eau, au cours duquel les membres de la compagnie Les Farfadais volent dans la pluie et les jets d’eau. Tous les sens de l’assistance sont alors en éveil.

Si l’on est préparé à ce que l’on va voir, on ne peut qu’être séduit par Quintessence, parenthèse enchantée au cours de laquelle les chevaux et les artistes collaborent pour créer des images extraordinaires. 

Anne Cassou-Noguès


Quintessence, par le Cirque Alexis Gruss et Les Farfadais

Avec : la famille Gruss (Alexis Gruss, Gipsy Gruss, Stephan Gruss, Firmin Gruss, Maud Florees, Tony Florees, Alexandre Gruss, Charles Gruss, Louis Gruss, Joseph Gruss, Andrew Florees), Les Farfadais (Stephane Haffner, Emiliano Simeoni, Erica Bailey, David Champiat, Alan Forees, Tyrone Herlihy, Svetlana Lobova, Mélanie Malet, Bruno Miguel Rosa, Estelle Saint‑Léger, Caroline Siméon, Daniela Vairo), l’orchestre de Sylvain Rolland (Sylvain Rolland, Julien Bonnard, Christrophe Gonnet, Yvan Kabok, Cyril Moret, Massimo Murgia, Pascal Rioux‑Balzano, Nicolas Sausseau, Smaël Shérif, Julien Teissier), Rachel Gardner Smith

Lumières : Jean‑Charles Pfauwadel

Agrès : Alexandre Haffner et Claudia Fama

Maquettes et costumes : Florent Boyer

Photos : © Karim el‑Dib

Chapiteau Alexis‑Gruss • carrefour des Cascades • 75016 Paris

Réservations : 01 45 01 71 26

Site : www.alexis-gruss.com

Jusqu’au 19 février 2017, mardi, jeudi et vendredi à 20 heures, samedi à 16 heures et 20 heures, dimanche à 16 heures

Durée : 2 h 30

Tarifs : de 20 € à 75 €