« Comment va le monde », d’après les textes de Marc Favreau [Sol], Théâtre des Carmes ‑ André‑Benedetto à Avignon

« Comment va le monde ? » © Franck Roncière

Supercolorifique

Par Vincent Cambier
Les Trois Coups

Chez Benedetto, Marie Thomas nous éblouit, comme toujours, en recréant des textes du clown Sol. On dirait que celui-ci a taillé ses mots comme un costume sur mesure pour cette comédienne.

Sol, c’est comme un Raymond Devos québécois, mais en plus politique, par exemple dans le texte le Fier Monde. Habillé d’un manteau plein de poches d’air, il nous raconte des choses vraies, de la philosophie qu’on comprend, abordable par tout le monde. C’est un joueur de mots, un jouisseur du verbe, avec une invention qui laisse sur le séant. De loin, il ressemble à un clochard anar, mais pas anarcissique. Il nous fait rire avec un matériau intelligent. Qu’est-ce que ça fait du bien ! Il nous emmène dans un spectacle supercolorifique, au géranium enrichi, où ça gerbe de soleil en folie. Bref, un spectacle richessement riche.

Évidemment, il faut un dealeur de haute volée pour nous refourguer tout ça. Ici, c’est une dealeuse. Elle s’appelle Marie Thomas. C’est une petite fille cachée dans un corps de comédienne, funambule de l’âme. Elle balance les mots mordorés de Sol comme si c’était sa langue maternelle, comme si elle les avait toujours sus. Une artiste esstradinaire qui, visiblement, à l’école, n’a suivi que les cours de récréation.

Je suis locomotivé par elle depuis vingt ans. Quand je la vois sur scène, mon cœur se met immédiatement à bilboquer dans ma poitrine. Avec elle, je me sens chez moi, tellement elle est proche des gens. Elle est branchée directement sur le courant cordial de son public. Marie pratique l’art exprimitif, elle appartient au monde des sans-grade, des rejetés. Elle buvarde les lettres de Sol, qui la frère de près. Elle, elle ne psycause pas, elle vit sur le plateau. Avec elle, ça vermillonne partout.

Je m’incline devant vous, Marie Thomas. Je vous fais l’ingénuflexion.

Michel Bruzat (mise en scène) et Franck Roncière (lumière) ont le don de faciliter le travail (car c’en est un, gorgé de sueur) de la comédienne. Cela suppose une générosité sans faille, une tendresse absolue pour leur passeuse. Cela provient aussi d’un amour fou des hommes et des femmes de notre monde. Tant qu’il y a des gens de cette trempe, tout n’est pas perdu.

Arc-en-cielement vôtre,

Vincent Cambier


Comment va le monde ?, de Marc Favreau (Sol)

Théâtre de la Passerelle • 5, rue du Général-du-Bessol • Limoges

05 55 79 26 49

www.theatredelapasserelle.fr

theatre-de-la-passerelle87@wanadoo.fr

Mise en scène, scénographie : Michel Bruzat (06 70 42 68 57)

Avec : Marie Thomas

Lumières : Franck Roncière

Costumes et maquillage : Dolores Alvez-Bruzat

Photos :  : © Franck Roncière

Renseignements et tournées : Michelle Granger-Beaubreuil

05 55 79 26 49

Théâtre des Carmes – André Benedetto • 6, place des Carmes • 84000 Avignon

Réservations : 04 90 82 20 47

Du 4 au 26 juillet 2015 à 13 h 30, relâche les 9, 16, 23 juillet

Durée : 1 h 10

Tarif : 19 €

Tarif carte adhérent public : 13 €

Bibliographie de Sol

1974 : Esstradinairement vautre, Sol : délire et graffiti, éditions L’Aurore

1978 : Rien d’étonnant avec Sol !, éditions Alain Stanké

1979 : Sol : les Œufs limpides, éditions Alain Stanké

1984 : les Jeux de mots : étude comparative des jeux de mots chez Raymond Devos et Sol-Marc Favreau, université de Nice, section de linguistique

1987 : L’univers est dans la pomme, éditions Alain Stanké

1993 : Faut d’la fuite dans les idées, éditions Alain Stanké

1997 : Presque tout Sol, éditions Alain Stanké

1997 : Commedia dell’arte ou la Combine de Colombine, éditions Alain Stanké (pièce de théâtre pour enfants)

2000 : Marc Favreau par lui-même, éditions Alain Stanké

2002 : Favreau, Marc et Durand, Luc, Sol et Gobelet, Québec, Stanké-Québécor Media, 262 pages, 2002

2007 : Germain, Georges-Hébert, l’Homme au déficient manteau, Libre Expression, 296 pages, 2007

Tournée 2016‑2017

  • 18/9/16 : Arc‑les‑Gray (70)
  • 16/10/16 : Vaugarni (37)
  • 23/10/16 : Tavel (30)
  • 4/11/16 : Rieupeyroux (12)
  • 5/11/16 : Orcines (63)
  • 18/11/16 : Soultz‑sous‑Forêts (67)
  • 29/11/16 : Pouzauges (85)
  • 02/12/16 : Port‑de‑Bouc (13)
  • 03/2/17 : Seignanx (40)
  • 10/3/17 : Latronche (38)
  • 16/3/17 : Brive (19)
  • 17, 18, 19/3/17 : Beauvoirs (89)
  • 23 et 24/3/17 : Biarritz (64)
  • 21/4/17 : Magny‑les‑Hameaux (78)
  • 22/4/17 : Rueil‑Malmaison (92)
  • 23/4/17 : Villennes‑sur‑Seine (78)
  • 13/5/17 : Florac (48)
  • 18/5/17 : Argenton‑sur‑Creuse (36)