« Emma mort même pas peur », de Meriem Menant, Théâtre Paul‑Éluard à Bezons

Emma mort même pas peur © Pascal Gély

Mourir de rire ?

Par Léna Martinelli
Les Trois Coups

Emma, considérée comme l’un des clowns les plus populaires de France, aborde ici un sujet a priori peu enclin à faire rire : la mort. Mêlant le tragi-comique et le poétique, elle livre un spectacle drôle et délicat.

Comment se débarrasser de ses peurs les plus archaïques ? En embrassant la mort, au sens quasi littéral du terme. Après s’être intéressée à la naissance, Emma la clown se penche, non plus sur notre berceau, mais sur le cercueil. Se penche, oui, car elle a quand même peur de s’y allonger au début !

Le défi est de taille, avec sa dernière création, car il semble plus facile de rire de son arrivée sur Terre que de son trépas. Mais Meriem Menant a l’habitude des défis. En connaissez-vous beaucoup de clowns qui donnent des conférences de psychanalyse ? C’est que celle-ci a beaucoup de préoccupations existentielles : quand elle n’interroge pas Dieu et la physique quantique (Dieu est-elle une particule ?), elle s’intéresse aux sciences occultes ou aux esprits (Emma la clown, voyante extra-lucide). Elle donne aussi régulièrement la réplique à la psychothérapeute Catherine Dolto.

Attaquer la bête

Dans Emma mort même pas peur, Emma fait une répétition générale afin d’être prête pour le moment ultime : « Je sais pas si tu te rends compte que tu vas mourir. En fait, c’est la seule chose dans ton existence de vie que tu peux être sûr. Tu vas abandonner ta vie, ton corps, ton histoire, tes amis, ta vaisselle, ta voiture. Et je sais que tu es très effrayé avec cette idée inempêchable. Alors moi je te propose de te montrer comment ça se passe et de tout t’expliquer le corps, l’âme et tout le tintouin. Pour te rassurer quoi. Et être content de mourir. Et de vivre en fait. ».

Tout commence alors par une séance de testament, histoire de mettre d’emblée le public dans sa poche. En cas de décès, Emma décide en effet de léguer tous ses trésors à Martine du premier rang et, au cas où celle-ci disparaîtrait à son tour, à Denis, puis Jean-Paul et tout le deuxième rang. Un comique de répétition qui marche à tous les coups. Vient alors le moment du pardon, de l’autopréparation corporelle et de la séance de chamanisme. Aucun détail n’est épargné. Plutôt que de finir en cendres, Emma préfère la poussière dans un cercueil à condition qu’il y ait une issue de secours. Une vraie passation !

Tout en délicatesse

Drôle mais aussi poète, Meriem Menant invente des néologismes, fait des raccourcis ou des digressions surréalistes. Avec sa chemise et sa cravate de cheftaine, ses chaussettes de couleur, son galurin noir et son nez rouge, elle enchaîne les loufoqueries, fait appel à l’imaginaire et à l’inconscient. Mine de rien, elle s’attaque à de sacrés sujets, avec toujours beaucoup de délicatesse. Sa naïveté a du bon.

Dans son premier solo, Emma se fabriquait en vain une paire d’ailes pour quitter le monde. Aujourd’hui, elle est plus vaillante que jamais sur ses deux pieds, et si spirituelle. On souhaite évidemment longue vie à cette artiste hors du commun, à cet ange qui donne des ailes aux spectateurs effrayés par la mort. 

Léna Martinelli


Emma mort même pas peur, de Meriem Menant

Cie La Vache libre

Site : www.emmalaclown.com

Courriel : Meriem@emmalaclown.com

Mise en scène : Kristin Hestad

Composition musicale : Mauro Coceano

Décor et inventions : Didier Jaconelli

Costumes habillage décor : Annie de Vains

Créations lumières : Emmanuelle Faure

Conseil batterie : Jean-François Derouet

Son : Amélie Sanson

Plateau et régie générale : Yvan Bernardet

Photo : © Pascal Gély

Théâtre Paul-Éluard • 162, rue Maurice‑Berteaux • 95870 Bezons

Réservations : 01 34 10 20 20

Site du théâtre : www.tpebezons.fr

Courriel de réservation : tpebezons@orange.fr

Vendredi 28 mars 2014, à 21 heures

Durée : 1 h 10

18,50 € | 15,50 € | 10,50 €

Tournée :

  • Le 22 avril 2014 : La Lucarne, Arradon (56), 02 97 44 77 37
  • Le 23 avril 2014 : Théâtre, Inzinzac-Lochrist (56), 02 97 85 31 00
  • Le 24 avril 2014 : Le Carré, Château-Gontier (53), 02 43 09 21 52
  • Le 16 mai 2014 : T.O.P., Boulogne-Billancourt (92), 01 46 03 60 44
  • Le 17 juin 2014 : La Passerelle, Saint-Brieuc (22), 02 96 68 18 40

Théâtre 71 • 3, place du 11-Novembre • 92240 Malakoff

Tél. 01 55 48 91 00

http://www.theatre71.com/Emma-Mort-meme-pas-peur.html

billetterie@theatre71.com

Du 13 avril 2015 au 16 avril, lundi, mardi à 20 h 30 ; mercredi, jeudi à 19 h 30