« Influences », de Thierry Collet, espace 93 – Victor‑Hugo à Clichy-sous-Bois

Influences © Nathaniel Baruch

Thierry Collet, inséminateur de doutes

Par Léna Martinelli
Les Trois Coups

Spectacle de magie mentale interactif et théâtral, « Influences » aide à démonter les mécanismes de manipulation à l’œuvre dans nos sociétés. Un spectacle d’utilité publique à vivre. Intensément !

Drôle de décor pour un spectacle ! Dans un dispositif évoquant un bureau de vote, Thierry Collet invite le public, dès son entrée dans la salle, à choisir sa couleur préférée dans un isoloir et à déposer son enveloppe dans une urne qui réapparaîtra à la fin, comme un pied de nez, puisque tous les sélections sont connues à l’avance. Première expérience d’une série qui va en impressionner certains, amuser beaucoup, voire agacer quelques‑uns.

Quoi qu’il en soit, avec cette entrée en matière loin des ambiances habituelles, nimbées de mystère, voilà les spectateurs engagés ! Pas tant sur le plan politique que dans un espace de questionnement, car durant un peu plus d’une heure, les moins influençables tenteront de déjouer les pièges tendus par ce mentaliste qui ressemble davantage à un commercial. Mais qu’a-t-il à nous vendre celui-là ? Du vent, du rêve, de fausses illusions ? Dans un jeu permanent entre la scène et la salle, où il va désigner ses cobayes, Thierry Collet ne va pas cesser de pénétrer nos pensées et nos souvenirs, de prévoir nos choix, d’agir sur nos comportements et nos décisions. Déstabilisant !

Celui-ci n’use pas de son charme. Il est efficace. Point barre. Convaincre : tel est son but. Pas de poudre de perlimpin, ici, ni d’enchantement. Le spectacle n’a rien d’ésotérique non plus. Sans tambour ni trompette, il effectue ses tours de passe-passe avec le pouvoir de celui qui sait. Par exemple, sans ressentir apparemment la moindre douleur, il se plante une longue aiguille dans le bras. Il propose à un spectateur d’essayer à son tour et le spectateur accepte. Voilà, c’est tout ! Il ne s’agit pas là de tour de magie, mais bien de soumission à l’autorité. Celle que confèrent le costume-cravate et le discours de l’expert. Malin !

Spectacle politique

Comme tout mentaliste, Thierry Collet manipule les pensées. Par ses mots, il crée le réel ; par la parole, il fait surgir des images mentales ; par son discours, il agit au niveau psychologique. Il utilise finalement les mêmes procédés que dans le marketing et la publicité, la propagande politique ou religieuse. Aveuglés, sourds, les hommes ne perdent-ils pas leur lucidité, de façon dramatique, malgré l’amélioration de l’accès à la connaissance ? Ne voient-ils pas leur sens critique considérablement émoussé ? En tout cas, révolté par cette perte de libre arbitre, Thierry Collet a choisi de révolutionner la pratique de son art. Plutôt que d’exploiter cet outil puissant qu’est la magie, pour endormir la méfiance et la capacité de discernement, lui s’en sert pour inquiéter, réveiller les citoyens, offrir aux gens un moyen de réflexion sur leur liberté de juger. Du coup, il nous aide à mieux comprendre pourquoi les dés sont si souvent pipés, en politique comme dans d’autres domaines.

Certes, il nous bluffe, non sans cynisme d’ailleurs. Il ne nous montre pas le dessous des cartes quand même ! Cependant, il nous incite à voir clair dans son jeu. Subtilement. À chaque expérience, il nous met en garde, à tel point que l’on finit par se demander quelle est la part de mensonge et de vérité. Le doute subsiste bien longtemps après le spectacle, et les échanges entre les spectateurs sont amusants : « Vous êtes complices ? Vous vous connaissiez avant ? » On n’en saura pas plus, mais nous voilà en alerte maximale. Au demeurant, ici, là-bas, partout, y a-t‑il des caméras de surveillance qui nous espionnent ?

Thierry Collet parvient donc à créer le trouble. Sa définition, lue à haute voix, éveille bien des soupçons. Ce mentaliste a l’art et la manière de semer des petites graines de réel agrémentées de fiction pour nous inciter à percevoir le monde autrement. Le comédien, issu du Conservatoire national supérieur d’art dramatique, a justement travaillé sur les notions de personnage, de situation et de narration. Il n’y a pas de mystère !

Gratinée comme expérience ! On n’en finit pas de séparer les couches pour en analyser toutes les nuances de saveur. Si ce spectacle aide à être moins crédule, il participe d’un acte hautement créatif. La magie, enrichie d’un sens nouveau, n’apparaît ainsi plus comme un instrument de pouvoir, mais comme un formidable stimulant, une arme presque, au service de la démocratie. Et ça, c’est fabuleux. 

Léna Martinelli


Influences, de Thierry Collet

Le Phalène

Tél. 01 44 72 99 05

Courriel : le.phalene@gmail.com

Site : http://www.lephalene.com/#about

Avec : Thierry Collet

Collaboration à la dramaturgie et à la mise en scène : Michel Cerdat

Lumières : Paul Beaureilles

Son : Manuel Coursin

Scénographie : Élise Capdenat

Régie générale / construction : Patrick Muzard

Régie lumière / son : Yann Struillou en alternance avec Karim Smaïli

Régie plateau : Patrick Muzard en alternance avec Alexis Quinet

Régie magie / assistant de tournée : Matthieu Villatelle

Photo : © Nathaniel Baruch

Espace 93 – Victor-Hugo • place de l’Orangerie • 93390 Clichy-sous-Bois

Réservations : 01 43 88 58 65

Site du théâtre : http://www.clichy-sous-bois.fr/Culture/L-Espace-93-Victor-Hugo

Courriel de réservation : billetterie@clichysousbois.fr

Le 15 janvier 2016, à 20 h 30

Durée : 1 h 15

11 € | 8 €

Tournée :

  • Le 25 mars 2016, à l’espace culturel Le Grand Clos de Saint-Domineuc (35)
  • Le 20 mai 2016, à D.S.N. – Dieppe scène nationale (76)