Nomination de Wajdi Mouawad à la direction du Théâtre national de la Colline à Paris

Wajdi Mouawad © Jean-Louis Fernandez

Communiqué

Annonce
Les Trois Coups

Sur proposition d’Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, le président de la République, François Hollande, a nommé Wajdi Mouawad à la direction du Théâtre national de la Colline. Il remplacera Stéphane Braunschweig, qui a pris la direction de l’Odéon-Théâtre de l’Europe.

Auteur, metteur en scène et comédien, Wajdi Mouawad puise dans la tragédie grecque pour questionner le monde d’aujourd’hui. Cette nomination d’un auteur vient affirmer le choix d’un théâtre du récit, lyrique, populaire et métissé.

Wajdi Mouawad pose la question de la mémoire et de l’héritage à travers une œuvre théâtrale dont le drame se noue sur plusieurs continents. Son projet pour la Colline est à l’image de cet engagement et du trajet qui est le sien.

Il fait le pari de réunir créateurs, auteurs et penseurs qui voudront révéler, notamment aux adolescents, la nature politique de l’écriture et la place fondamentale qu’elle peut avoir dans la vie publique.

Né en 1968, Wajdi Mouawad passe son enfance au Liban, son adolescence en France et ses années de jeune adulte au Québec, où il dirige de 2000 à 2004 le Théâtre de Quat’Sous à Montréal avant de créer la compagnie Abé carré cé carré.

Il est l’artiste associé de la 63e édition du Festival d’Avignon en 2009, où il présente la saga théâtrale le Sang des promesses (Littoral, Incendies, Forêts, Ciels) qui marquera durablement la scène française par la puissance de son souffle narratif. De 2007 à 2012, il est directeur artistique du Théâtre Français du Centre national des arts d’Ottawa, au Canada. Depuis septembre 2011, il est artiste associé au Grand T, théâtre de Loire-Atlantique à Nantes.

Les Trois Coups

Lire aussi Un obus dans le cœur, Vingtième Théâtre à Paris.

Lire aussi Un obus dans le cœur, Théâtre des Clochards-Célestes à Lyon.

Lire aussi Incendies, T.N.B. à Rennes.

Lire aussi Incendies, la Colline à Paris.

Lire aussi Rêves, Studio-Théâtre d’Asnières.

Lire aussi Seuls, Théâtre 71 à Malakoff.

Lire aussi Littoral, les Célestins à Lyon.

Lire aussi Forêts, les Célestins à Lyon.

Lire aussi Un obus dans le cœur, À la folie Théâtre à Paris.

Lire aussi Seuls, gymnase du lycée Aubanel à Avignon.

Lire aussi Pacamambo, l’Entrepôt à Avignon.

Lire aussi Électre, le Grand T à Nantes.

Lire aussi Le soleil ni la mort ne peuvent se regarder en face, Théâtre des Abbesses à Paris.

Lire aussi Le soleil ni la mort ne peuvent se regarder en face, Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine.

Lire aussi Alphonse, Théâtre Nouvelle Génération à Lyon.

Lire aussi les Justes, Théâtre national de la Colline à Paris.


Ministère de la Culture et de la Communication

http://www.culturecommunication.gouv.fr/

Photo de Wajdi Mouawad : © Jean‑Louis Fernandez