« Trapèze », de Jérôme Rouger, centre d’action culturelle à Niort

« Trapèze » © D.R.

« Trapèze » : remue-méninges

Par Claire Tessier
Les Trois Coups

Le Moulin du roc, scène nationale de Niort, accueillait la Cie La Martingale pour l’intégrale de ses spectacles. L’occasion de découvrir deux régionaux de l’étape, Jérôme Rouger et Patrick Ingueneau dans « Trapèze ». Une très juste et très drôle interrogation sur la destinée de chacun.

Achille T. arrive sur scène en tombant de son arbre généalogique. Il commence alors à s’interroger sur son existence. La naissance, la famille, l’école, les étapes qui constituent la vie de tout un chacun. Il se demande ce qu’il a réellement décidé là dedans… Pas grand chose ? Ah ? Mince alors, on ne m’aurait pas tout dit !

Jérôme Rouger est Achille T. Un conducteur lancé à plein régime dans un bolide qui, à la suite d’un malheureux coup d’œil dans le rétroviseur, ressent le besoin urgent de ralentir. Comme s’il était grand temps de se poser les « vraies » questions. Il est accompagné par Patrick Ingueneau, complice musicien, qui vient renforcer l’effet tragi-comique des révélations d’Achille en les ponctuant de trompettes tonitruantes ou de petites notes timides.

Il n’y a pas de décor, juste quelques accessoires dont une superbe laitue (mais je ne vous révélerai pas son rôle !). Le rythme de la mise en scène colle à celui des pensées qui assaillent Achille et qui se succèdent les unes aux autres à une cadence effrénée. Les chutes, sauts, roulades, sont là pour nous rappeler que nous sommes au théâtre, parce que nous pourrions en douter quelquefois. Se dire qu’on est juste venu écouter un copain qui ce soir, « à besoin de parler » !

De la même manière que dans ses deux autres spectacles créés pour la salle, Furie et Je me souviens (les autres créations sont davantage des œuvres de théâtre de rue), la force du comédien et auteur s’appuie sur l’universalité de détails unanimement partagés. Jérôme Rouger arrive à exprimer avec une multitude de situations courantes, tout aussi justes les unes que les autres, les difficultés que nous ressentons lorsqu’il faut choisir sa vie, son métier, son conjoint, bref, construire son existence. Faisons-nous des choix délibérés ou est-ce le courant qui nous entraîne ? En définitive, il a un talent fou pour nous faire douter de nous-mêmes.

Pour autant, n’imaginez pas cette interpellation comme un monologue désincarné. En plus d’être profondément ancrées dans le réel, ses élucubrations sont très drôles. Comme dans les bonnes comédies de mœurs, on rit jusqu’aux larmes, qui ne sont jamais très loin. On en ressort repu d’avoir emmagasiné tant de créativité et léger d’avoir ri de ces situations de la vie, toutes épineuses, mais dont on a laissé les écorchures dans la salle. En un mot, heureux quoi ! 

Claire Tessier


Trapèze, de Jérôme Rouger

Cie La Martingale • 7, rue de la Citadelle • 79200 Parthenay

martingale@cc-parthenay.fr

www.lamartingale.com

Mise en scène : Jérôme Rouger, Patrick Ingueneau

Avec : Jérôme Rouger, Patrick Ingueneau

Collaboration artistique : Jean-Pierre Mesnard et Bertrand Suarez-Pazos

Son : Laurent Baraton

Création lumière : Cédric Ridouard

Photo : © D.R.

Centre d’action culturelle • 9, boulevard Main • 79000 Niort

moulinduroc@moulinduroc.asso.fr

http://www.moulinduroc.asso.fr/

Mercredi 31 mars 2010 à 20 h 30

Réservations : 05 49 77 32 32

Durée : 1 heure

16 € | 13,50 € | 8,50 €