Festival Marto, 22e édition, dans huit villes des Hauts-de-Seine

Forme marionnettique-Théâtre des Tarabattes

Une édition détonante !

Par Léna Martinelli
Les Trois Coups

Du 10 au 26 mars, le festival MARTO explore les arts de la marionnette et le théâtre d’objets sous toutes les formes. Soit 42 représentations au sud de la métropole avec, en point d’orgue de ces deux semaines de découvertes, la Nuit de la marionnette qui propose ce samedi, à Clamart, de la tombée de la nuit à l’aube, une quinzaine de spectacles pour adultes.

Marionnettes à taille humaine ou miniatures, portées ou pas, objets détournés ou animés, voire connectés… Cette année, on pourra voir ces créatures insolites dans 21 spectacles de compagnies françaises et étrangères aux démarches tout à fait singulières.

Huit lieux des Hauts-de-Seine accueillent ce festival passionnant : le Théâtre 71, scène nationale de Malakoff ; L’Azimut, Pôle national cirque en Ile-de-France ; le Théâtre Victor Hugo, scène des arts du geste de Bagneux ; le Théâtre Jean Arp, scène conventionnée d’intérêt national art et création de Clamart ; le Théâtre des Sources de Fontenay-aux-Roses ; le Théâtre de Châtillon ; le Temps des cerises d’Issy-Les-Moulineaux. Ils ont tous affirmé leur engagement : partager ensemble la vitalité du monde de la marionnette, un art protéiforme par excellence, ouvert aux métissages et à l’air du temps.

Nuit-de-la-marionnette-cChristophe-Raynaud-de-Lage
Nuit de la marionnette © Christophe Raynaud de Lage

La Nuit de la marionnette : 12e nuit blanche

Comme à chaque édition, il revient au Théâtre Jean-Arp, cofondateur du festival, d’organiser la Nuit de la marionnette. Ce temps fort lance les festivités le 12 mars. On n’aura pas de mal à garder les yeux ouverts, tant les univers sont fantasques. Il faudra se laisser guider, au choix, dans l’un des neuf parcours car chacun réserve de précieux spectacles.

Parmi ces trésors, on a repéré Star show (Cie Bakélite), dans lequel Olivier Rannou, as de la bidouille, déploie encore les grands moyens avec trois fois rien. Plexus Polaire se lance le défi de revisiter Dracula. Loco (cie Belova-Iacobelli) nous transporte aux confins des désordres psychiques; le personnage du Mémorieux (Marina Simonova) glisse aussi de la raison à la folie. Décidément, l’imaginaire est un grand réceptacle puisque Sueño (cie Singe Diesel) raconte l’histoire d’un aveugle, rétif au monde réel, qui se réfugie dans ses rêves. Dans Trois petites formes marionnettiques (Théâtre des Tarabates), un archiviste surveille le bruit dans sa tête : le grand vacarme de sa mémoire se trouve remplie par un amas de souvenirs et de sensations. Vida (Javier Aranda) retrace les étapes de la vie avec légèreté et profondeur. Un homme, dans Tout rien (Modo Grosso) se met en quête de manipuler le temps, à défaut de savoir comment le passer. Ensuite, rendez-vous avec Fosco, la seule marionnette au monde capable de lire la pensée humaine (Lazarus ; Les Chevaliers d’Industrie).

David Espinosa, lui, ambitionne de présenter le plus grand petit spectacle du monde : dans El local espacio de creación (Mi Gran Obra), orchestre militaire, groupe de rock, animaux, voitures et hélicoptères – le tout, pour une troupe de plus de 300 acteurs – tiennent sur une table. Autre ambiance avec Mulan (Cie Art & Acte) : dans un jeu délicat entre ombres, pop-up, origami et marionnettes, le personnage sort du livre pour raconter sa propre version. Prenant ses racines aussi bien dans la mythologie grecque que chez Tolkien, Sauroctone (Les Enfants sauvages) représente un sacré combat ! Quant à Mytho Perso (Les Becs verseurs), il affiche l’éclat de l’Olympe en apparat de pacotille, nappe en papier et vaisselle plastique. Enfin, à quelques années lumière, l’expérience interactive, mais aussi empathique, proposée par la Boîte à sel (Bad Block) vaut la peine.

Autres pépites

Pour les autres spectacles du festival, insistons sur ceux déjà chroniqués : Pinocchio (Live) #2, d’Alice Laloy Cie S’appelle Reviens) a fait sensation au Festival d’Avignon (lire la critique de Laura Plas). Il s’agit d’une expérience troublante qui renverse le processus de métamorphose présent dans le conte pour enfants, puisque dans un atelier aux allures de chaîne d’assemblage, les spectateurs assistent à la transformation à vue d’un petit humain… en objet. Death Breath Orchestra est une autre spectacle de cette metteure en scène de talent : dans un ultime et éphémère concert de soupirs, des musiciens tentent de réanimer un orchestre de pantins; un nouveau monde se réveille (lire la critique de Laura Plas).

On subira aussi volontiers de plein fouet les conséquences absurdes de notre comportement face au réchauffement climatique, évoqués dans Dimanche (Focus & Chaliwaté). Et le pire, c’est que c’est drôle (lire notre critique) ! Ne pas manquer Press, de Pierre Rigal (Cie Dernière minute), une tragédie chorégraphique que l’on avait beaucoup aimé (lire notre critique). Captif d’un espace étroit, un homme doit sa survie à l’adaptation de ses mouvements, dans un environnement qui l’oppresse. Quant à Battre encore (cie La Muette), il présente trois sœurs bien inspirantes qui refusent de se soumettre à un ogre. (lire la critique de Laura Plas).

Avec du théâtre d’ombre, visuel, musical, du cirque, de la magie, du mime, de la danse, les frontières et les langages se trouvent à nouveau redéfinis ! On s’en réjouit.  

Léna Martinelli


Festival MARTO, 22e édition

Du 10 au 26 mars 2022

Site ici

Programmation détaillée ici

De 5 € à 20 €

Pass 3 spectacles : 30 €

Nuit de la marionnette, 12e édition

Samedi 12 mars 2022, de 20 heures au petit jour

30 € (restauration assurée toute la nuit)

Réservation en ligne

Navette gratuite aller-retour, de la Place du Châtelet (18h30) au Théâtre Jean-Arp • Réservation en ligne

Malakoff, scène nationale • 3, place du 11-Novembre • La Fabrique des Arts, 21 ter, bd de Stalingrad • La Supérette, 28 bd de Stalingrad • 92240 Malakoff • billetterie@theatre71.com • 01 55 48 91 00

L’Azimut, Théâtre Firmin Gémier • 254, avenue de la Division-Leclerc 92290 Chatenay‑Malabry • PADAF (Plateforme des Acteurs de Demain), un site de Plateau urbain, 4 avenue Maurice Ravel 92160 Antony • accueil@tfg-lp.com • 01 41 87 20 84

Théâtre Victor Hugo • 14, avenue Victor-Hugo 92220 Bagneux • reservationtvh@valleesud.fr • 01 46 63 96 66

Théâtre Jean Arp • Chapiteau Stade Hunebelle, Place Jules-Hunebelle 92140 Clamart • reservation.theatrejeanarp@valleesud.fr • 01 71 10 74 31

Théâtre des Sources • 8, avenue J.-et-M. Dolivet 92260 Fontenay‑aux‑Roses • billetterie@theatredessources.fr • 01 71 10 73 70

Théâtre de Chatillon • 3, rue Sadi-Carnot 92320 Chatillon • billetterie@theatreachatillon.com • 01 55 48 06 90

Le Temps des cerises • 90-98, promenade du Verger 92130 Issy-les-Moulineaux • letempsdescerises@ville-issy.fr • 01 41 23 84 00 • Université Paris 10 Nanterre • 200, avenue de la République – Bât Ricoeur 92000 Nanterre • 01 40 97 56 56


À découvrir sur Les Trois Coups :

Les 20 ans du festival MARTO, par Léna Martinelli

La 11e nuit de la marionnette, par Léna Martinelli

Festival MARTO, édition 2014, par Léna Martinelli

Festival MARTO, édition 2008, par Léna Martinelli

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Du coup, vous aimerez aussi...

Pour en découvrir plus
Catégories
Précédent
Suivant

contact@lestroiscoups.fr

 © LES TROIS COUPS