« Tartuffe », de Molière, le Petit Chien à Avignon

« Tartuffe » © Jean Piard

Un « Tartuffe » racé

Par Vincent Cambier
Les Trois Coups

Gérard Audax et sa bande présentent au Petit Chien un « Tartuffe », de Molière, dans une mise en scène pétaradante de Mario Gonzalez.

Je ne vais quand même pas vous raconter l’histoire de Tartuffe, où un bon bourge se fait avoir par un salaud sans scrupules, manipulateur d’envergure. Profil qui, hélas, n’a pas pris une ride. Il pète même de jeunesse, et ça fait deux mille ans que ça dure.

Ce qui est important, c’est comment la compagnie Clin d’œil et le Collectif Masque traitent ce sujet toujours d’actualité.

Et là, c’est un éblouissement. Ce n’est ni une adaptation compassée – source de bâillements continus – d’un « classique », ni un texte « revisité » par un metteur en scène qui se prend pour un génie supérieur à Molière.

D’abord, cette version « masques », par ses contraintes, marque chaque personnage au fer rouge, sculpte dans la glaise chaque rôle pour en graver au burin un type universel. Sans pour autant tomber dans la caricature, sans un gramme superflu. À cet égard, la troupe est plutôt au régime sec. Pas de gras, juste le nerf, la substantifique moelle du caractère imaginé par Molière.

Ensuite, les comédiens sont tous remarquables et ont le sens du rythme et de la diction chevillé au corps. Ils mâchent avec jubilation l’alexandrin et en font mousser tout le suc de son sens. Pour être plus précis, Gérard Audax offre une composition de haut niveau d’un Orgon naïf, autoritaire et caractériel. Christophe Patty, lui, interprète avec jouissance un Tartuffe cauteleux, arriviste et calculateur (et Madame Pernelle et un sergent royal !). De son côté, Aurélie Audax campe avec élégance une Elmire positive et pragmatique. Par rapport à ses débuts sur scène, c’est une belle comédienne en constante progression. Mariana Araoz, pour sa part, incarne de tout son corps et de toute sa voix une Dorine virevoltante et sensuelle. Quant à Eva Rami, elle figure avec brio Damis, fils d’Orgon ; Mariane, fille d’Orgon et un officier royal chargé des arrestations. Romain Francisco, enfin, prête vie à Valère (amant de Mariane) et chante un Cléante d’anthologie.

Les costumes de Sylvie Berthou sont magnifiques, à la fois stylisés et somptueux. Quant aux masques en bois d’Étienne Champion, c’est une splendeur.

Enfin, la mise en scène de Mario Gonzalez nous emmène dans une sarabande endiablée qui ne nous laisse aucun répit et nous restitue toute la pureté du verbe moliéresque. 

Vincent Cambier


Tartuffe, de Molière

Cie Clin d’œil • 12, rue de la République • 45800 Saint-Jean-de-Braye

Tél. 02 38 21 93 23

clindoeiltheatre@noos.fr

www.clindoeiltheatre.com

Collectif Masque • 49, rue Youri-Gagarine • 92700 Colombes

Tél. 01 47 84 67 37

patty.christophe@neuf.fr

Diffusion : Artistic Scenic

Pierrick Quenouille : 06 86 59 93 79

Pierrick@artisticscenic.com

www.artisticscenic.com

Mise en scène : Mario Gonzalez

Assistante : Lucie Salvi

Avec : Aurélie Audax, Mariana Araoz, Eva Rami, Gérard Audax, Christophe Patty, Romain Francisco

Facteur de masques : Étienne Champion

Scénographie : Bertrand Siffritt

Costumière : Sylvie Berthou, assistée d’Emmanuelle Ballon

Atelier couture : Emili Nilsson, Zoé Forestier, Amanda Compaoré, Antony Bras

Lumières : Jean Grison

Photo d’Aurélie Audax (Elmire) : © Jean Piard

Le Petit Chien • 76, rue Guillaume-Puy • 84000 Avignon

Réservations : 04 90 85 89 49

Du 5 au 26 juillet 2014 à 15 h 25

Durée : 1 h 30

17 € et 12 €